Deux jours après la mort du président de l’UDPS, les cadres de ce parti de l’opposition garde un moral haut. Le président de sa  fédération rurale du Sud-Kivu Maitre Jean Jacques ELAKANO, reste confiant que la mort de Etienne TSHISEKEDI doit interpeller la conscience des dirigeants dans l’application de  l’accord afin d’honorer sa mémoire pour parvenir à l’alternance au plus haut sommet de l’Etat.

Ce cadre de l’UDPS au Sud-Kivu invite les militants au calme et à l’union en cette période difficile que traverse son parti. « La lutte continue jusqu’à l’instauration effective de la démocratie en République démocratique du Congo, tel que souhaité par Etienne Tshisekedi », a confié Elakano  sur téléphone à radio Maendeleo depuis Kinshasa où il séjourne.

Tout en regrettant la mort de TSHISEKEDI, le président provincial de la fédération rurale de l’UDPS souligne que cette situation ne va pas impacter négativement sur l’avenir de son parti comme d’aucuns le pense. « Nous avons perdu une icône mais pas sa vision politique », renchérit ELAKANO.

Signalons que le corps du vieil opposant congolais décédé en Belgique à l’âge de 84 ans de suite de maladie est attendu à Kinshasa la semaine prochaine.

Entretemps c’est un recueillement de trois jours qui est organisé en Belgique pour lui rendre les derniers hommages.

L’accord politique du 31 décembre dont les discussions se poursuivent pour sa mise en application constitue le dernier combat politique du président de l’UDPS Etienne TSHISEKEDI.