Les amateurs du football dans la province du Sud-Kivu dénoncent l’état de dégradation avancée du stade de la concorde de Kadutu situé dans la commune qui porte le même nom.

Selon le constat fait par la rédaction de votre radio le week-end dernier, ce sont des poteaux en planches peints à la chaux qui sont installés dans cette enceinte sportive avec un environnement indésirable.

Après la qualification du FC Etoile du Kivu en championnat de la Linafoot la saison prochaine au détriment de l’OC Muungano, les actes de vandalisme ont commencé dans le matin du samedi 9 juin.

A cette occasion, des poteaux en fer ont été sillés et emportés, toutes les tribunes saccagées et toutes les autres installations sabotées par ces inconnus. Malgré l’implantation des nouveaux poteaux en bois lundi 11 juin, ces personnes ont répétées les mêmes actes un jour après.

Certains sportifs se posent des questions sur le silence accru de l’autorité provinciale ayant en charge le sport et tous ses services techniques face à cette situation.

L’autre inquiétude est l’état dans lequel se trouve l’air de jeux de ce stade qui ressemble à tout sauf un terrain de football, des vestiaires et tribunes en mauvais état, des murs prêts à céder à tout vent et des installations hygiéniques à risque.

Des amateurs du football se posent des questions sur la destination des recettes générées dans ce stade au point de manquer même la possibilité de le sécuriser et d’améliorer l’environnement du stade.

« …le stade de Kadutu est dans un état vraiment très déplorable… les autorités semblent croiser les bras face à cette situation pourtant il y a des cris qui viennent de partout. Là il y a beaucoup d’argent qui entre ; il suffit de voir les gens qui fréquentent ce stade pour constater que l’argent est généré dans ce stade… nous posons la question de savoir à quoi sert cet argent si on ne peut pas réhabiliter cette installation sportive. Nous pensons que ce stade devrait attirer l’attention des autorités en vue d’honorer la province et même la ville de Bukavu en particulier… », se plaint l’un des sportifs rencontrés.

D’autres pensent qu’il s’agit d’une honte pour la province si des poteaux en bois doivent encore être visibles dans un stade qui accueille le championnat provincial.

Il faut également rappeler que le Gouverneur de province Claude Nyamugabo avait annoncé les travaux de réhabilitation de ce stade avec le soutien de la Monusco mais la réalisation se fait toujours attendre.