Politique

Sud-Kivu:Les députés doutent de la sincérité du budget rectificatif 2018 présenté par le Gouverneur

Le budget de la province du Sud-Kivu pour l’exercice 2018 est actuellement chiffré à plus de 154 milliards de francs congolais contrairement au budget initialement promulgué par le Gouverneur de Province le 29 décembre 2017 et qui était chiffré à plus de 146 milliards de francs congolais.

L’augmentation est évaluée à plus de 8 milliards des francs congolais soit 4,69%. Ces chiffres ont été révélés par le Gouverneur Claude Nyamugabo au cours de la présentation du budget rectificatif de la province à l’Assemblée Provinciale.

Selon l’autorité provinciale, cette augmentation se justifie notamment par l’adoption en mars 2018 d’une nouvelle ordonnance loi modifiant celle de 2013 fixant la nomenclature des impôts, droits, taxes et redevances du pouvoir central et provinces.

Il ajoute que cette loi a cédé à la province certaines taxes qui jadis appartenaient au pouvoir centrale ainsi qu’aux Entités Territoriales Décentralisées et vice-versa. Cette augmentation se justifie également les réformes intervenues en cours d’exercice notamment le remaniement du gouvernement provincial en juillet dernier.

Dans leurs interventions, les députés ont fait observer à l’autorité provinciale que cet édit rectificatif du budget est présenté avec un retard car, selon la loi, les engagements budgétaires doivent se clôturer au 31 octobre.

Selon eux, le fait de présenter cet édit à cette même date suppose que le budget a déjà été consommé et il n’y a aucune raison de faire gober aux députés provinciaux un travail qu’ils n’ont pas eu l’occasion de contrôler en tant qu’autorité budgétaire.

Certains d’entre eux à l’instar de Namunsisi Mulemangabo, Ngoma Haliamutu et David Mubalama estiment que le Gouverneur aurait dû présenter cet édit rectificatif du budget 2018 dans la session extraordinaire qui était prévue au mois de juillet dernier.

D’autres ont voulu connaître l’affectation de cet accroissement évoqué par l’autorité provinciale et les raisons des pléthores observés actuellement dans les cabinets ministériels et en son cabinet.

Emboîtant le pas de ses collègues, le rapporteur de la commission économico financière de l’Assemblée provinciale Hamisi Kaluguto Donnat pense que l’adoption de ce texte ne pourra être qu’une formalité.

Ce dernier a d’ailleurs fait observer au Gouverneur de province que l’augmentation telle que invoquée dans l’édit rectificatif semble toucher toutes les taxes et non celles cédées à la province, ce qui implique la modification de tout le budget 2018.

Après les interventions des députés provinciaux, le Gouverneur Claude Nyamugabo a sollicité 72h pour fournir de nouvelles explications mais le président de l’organe délibérant lui a accordé 48h qui expirent vendredi 2 novembre.

Signalons que la plénière de ce mercredi 31 octobre a été modérée par le président de l’organe de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu Emile Baleke Kadudu entouré d’autres membre du bureau.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer