Economie

Sud-Kivu:les acteurs de la filière café s’en vont en guerre contre les tracasseries fiscales

Un comité de mécanisme de suivi dans la lutte contre les tracasseries fiscales dans le secteur du café vient d’être créé au Sud-Kivu.

Ce comité constitué des acteurs qui interviennent dans la chaine de valeur café a pour mission de contribuer à l’amélioration du climat des affaires dans le secteur du café afin de réduire les tracasseries fiscales.

Ce comité a été mis en place à l’issu d’un atelier organisé mardi 11 Décembre par le Projet Feed the Future/SVC en collaboration avec l’Office National des Produits Agricoles ONAPAC en sigle ex ONC à l’hôtel Elisabeth dans la commune d’Ibanda.

Cette activité s’est déroulée dans le but d’identifier et d’échanger sur les contraintes fiscales que rencontrent les coopératives lors de l’acheminement du café à l’exportation.

C’est entre autres la perception à l’exportation des frais illégaux évalués à 465 dollars, tel que l’indiquent les résultats des enquêtes menées par l’équipe de SVC.

Selon le spécialiste en commerce politique au programme SVC Papy Mukeba, ces tracasseries impactent sur la compétitivité du café étant donné que le cout est élevé à l’exportation d’où l’importance de ce comité de suivi.

« … l’impact est considérable au niveau des producteurs du café parce que non seulement ils sont appelés à payer des taxes exorbitantes et illégales mais aussi il y a plusieurs perceptions et barrières non tarifaires ça fait que les coopératives sont découragées et n’arrivent pas à être compétitives à l’exportation… c’est comme ça qu’il était important qu’il y ait ce cadre de dialogue entre secteur public et secteur privé pour voir comment prendre des mécanismes pour réduire les perceptions illégales mais aussi réduire la fraude pour que le café soit compétitif… », explique Papy Mukeba.

Présent à l’activité, le directeur de cabinet au ministère provincial de l’agriculture promet l’apport du ministère de tutelle afin de pouvoir réduire les tracasseries et accroitre la production du café.

Le directeur de l’ONAPAC François Nzanzu ainsi que le directeur de cabinet au ministère de l’intérieur ont pris part à cet atelier.

L’activité a regroupé plusieurs personnes notamment les producteurs de café venus des différents territoires du Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.
Fermer