Actualités

Sud-Kivu:Le ministre des Travaux Publics répond à la question orale du député Venant Rugusha

Le ministre provincial des infrastructures et travaux publics Adolphe Bizimungu Doli a apporté des éléments de réponse à la série de questions contenues dans la question orale avec débat lui adressée par le député provincial Venant Rugusha.

Cette question orale portait sur la durée, la nature et la source de financement des travaux exécutés par les Etablissements Kishibisha sur le site dit chez Kibonge dans la commune de Kadutu mais également les mesures prises pour achever les travaux.

Dans ses réponses, le ministre Bizimungu Doli a brandi le contrat signé entre la commune de Kadutu à travers son bourgmestre et les Etablissements Kishibisha.

En rapport avec la durée des travaux, le ministre fait savoir que le contrat ne prévoyait rien sur cet aspect d’où l’obscurité dans ce contrat.

Pour ce qui est de la nature des travaux, Bizimungu Doli renseigne qu’il s’agit d’un contrat de partenariat public privé pour la construction d’un espace public regroupant un parking, des gares publics, un dépôt central, des galeries et petits commerce, un mini marché, une chambre froide et des toilettes publiques.

S’agissant des raisons pour lesquelles les travaux sont aux arrêts, le ministre évoque plusieurs interruptions liées aux glissements de terrain sur cet endroit avec des conséquences sur des tuyaux de la REGIDESO.

A en croire Bizimungu Doli, cela a affecté plusieurs fois les mûrs en construction. Il regrette le fait qu’avant les débuts des travaux, il n’y a pas eu des études préliminaires profondes en vue de d’ériger des constructions adaptées à ce site.

Pour ce qui est des solutions, le ministre assure que des décisions seront prises. C’est entre autres l’isolement et l’extraction de la tuyauterie afin de réduire les impacts négatifs sur la stabilité du mur.

Il cite également la mise en place d’une équipe mixte d’ingénieurs en vue d’évaluer les dégâts causés sur le mûr de soutènement en cours de construction mais aussi le redimensionnement d’un nouveau mur et la proposition des mesures correctives.

Notez qu’après ces éléments de réponse, il s’en est suivi une séries de questions adressées au ministre sur plusieurs autres questions du secteur des infrastructures.

Dans leurs interventions, certains d’entre eux ont proposé la résiliation du contrat qui lie les Etablissements Kishibisha à la commune de Kadutu afin que le gouvernement provincial lui même prenne en charge la suite des travaux.

C’est alors que le ministre a sollicité un délai pour préparer les nouveaux éléments de réponse à présenter à la plénière de mercredi 2 mai prochain.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer