Education

Sud-Kivu:les chefs d’Établissements foulent au pied l’arrêté du Gouverneur fixant les frais scolaires

L’Association des Parents d’Elèves Catholiques met en garde les responsables d’écoles qui continuent  de percevoir les frais illégaux  ne figurant  pas sur l’arrêté du Gouverneur qui fixe les frais scolaires pour l’année scolaire 2018-2019. 

C’est par exemple à Idjwi ou les responsables des écoles secondaires demandent aux parents des élèves finalistes de payer les frais qu’ils appellent «frais  des finalistes pour les inspecteurs» fixés à 10 dollars par élève.

Au cours d’un entretien le week-end dernier, le président provincial de l’Association des Parents d’Elèves des écoles catholiques au Sud-Kivu Jean-Paul Mulemaza dénonce cette situation.

IL  renseigne que certains responsables des écoles secondaires de la province du Sud-Kivu  exigent aux parents de payer des frais exorbitants contrairement à l’arrêté du Gouverneur.

« il y a des frais de construction qui sont exigés ici et là et qui surchargent les parents. Nous invitons donc tous le monde comme chef d’Etablissement à veiller au respect de l’arrêté du Gouverneur et nous invitons les autorités tant provinciales que nationales à avoir pitié des parents et à maintenir le statuquo en ce qui concerne les frais d’évaluation parce que la conjoncture n’est pas bonne… nous invitons tous les comités des parents de ne pas s’impliquer dans ces rançonnements parce qu’il y a des parents lâches qui décident avec les chefs d’Etablissements et essaient de collaborer avec eux dans cette sale besogne », conseille-t-il.

Il ajoute que cette situation est même observée dans différentes écoles dans la ville de Bukavu ou les parents sont exigés de payer 5 mille franc au lieu de 3 milles franc pour les photos passeport.

Jean-Paul Mulemaza appelle les parents à se souder  et à dénoncer cette pratique qui n’a d’autre objectif que de rançonner les parents.

Il appelle l’autorité provinciale à mettre en place une mesure de suivie de cet arrêté et à infliger des sanctions à l’endroit des responsables des écoles qui piétinent cet arrêté.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer