Societé

Sud-Kivu : Une finaliste de l’école secondaire meurt après un avortement clandestin.

Pleine d’avenir et d’ambition une jeune fille finaliste dans l’une des écoles de la ville de Bukavu tire sa révérence deux jours avant les épreuves de l’examen d’Etat édition 2019.

Les faits se sont déroulés en commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu le samedi 22 juin 2019. 19 ans, Apolline, cette future universitaire a rendu l’âme de suite d’un avortement clandestin renseigne certaines sources proches de sa famille.
Les voisins et quelques proches de la famille renseignent que ces trois derniers mois Apolline donnée l’impression d’une personne qui est angoissée et désemparée.
Approchée, sa tante maternelle qui assumait sa responsabilité, explique dans la discrétion ce qui suit

« le samedi nous avons constaté qu’elle ne s’est pas réveillée pour revoir ses notes comme d’habitude. À 10H quand je suis entré dans sa chambre pour me rassurer si elle allait bien, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de sang sur son lit et elle était affaibli, elle avait beaucoup d’ambition, elle disait qu’elle sera le médecin de la famille, en blaguant elle me demandé de l’appeler déjà docteur !! Mais elle vient de nous quitter de suite d’un avortement » fondue en larme.

Acheminé à l’hôpital quelques heures après Apolline rendu l’âme ajoute la tante maternelle.
L’une des infirmiers ayant reçue Apolline à l’hôpital, madame Esperance CHAKUPEWA du centre hospitalier saint Vincent renseigne qu’elle est arrivée à l’hôpital pendant qu’il était déjà trop tard.

« Nous l’avons reçu pendant qu’elle avait déjà perdu beaucoup de sang, mes collègues et moi avons constaté qu’elle voulait se débarrasser de sa grossesse mais la situation ne s’est pas déroulée comme prévue car elle a utilisé des plantes médicinales non appropriées qui ont détruit le col de l’utérus ainsi que la matrice, on ne pouvait rien faire ».
Vue les cas d’avortements clandestin qui ne cessent d’être signalés dans la ville de Bukavu, certaines personnes estiment que les jeunes filles qui sont sexuellement actives devraient utiliser les méthodes contraceptifs pour éviter les grossesses précoces et non désirées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer