Education

Sud-Kivu: un ultimatum de trois jours pour réduire les frais d’EXETAT et supprimer les frais illégaux

Les frais de participation aux épreuves de l’examen d’état sont passés de 40 à 45 dollars américains pour cette année scolaire.

Le consortium des associations des parents d’élèves et le Syndicat des enseignants du Sud-Kivu dénoncent cette majoration qui s’observe chaque année.

Dans un mémorandum adressé au gouverneur du Sud-Kivu, le consortium s’étonne de constater que ces frais sont majorés chaque année sans tenir compte du vécu quotidien des parents.

Les signataires estiment que ces frais devraient être revus à la baisse étant donné que les gestionnaires d’écoles ont multiplicité des frais exigés aux parents.

La situation devient compliquée surtout que certains parents scolarisent plusieurs enfants au même moment.

A travers cette correspondance ces associations demandent également à l’autorité provinciale d’éradiquer la perception des frais illégaux au sein des écoles endéans trois jours.

Le consortium des Associations des parents d’élèves et le syndicat des enseignants du sud Kivu renseigne que des actions citoyennes seront organisées à Bukavu si ces revendications ne trouve pas des solutions.

Dans ce même chapitre , l’association des parents de la commune de Bagira demande au président provincial de l’ANAPECO , une structure des parents d’élèves de s’impliquer dans l’opération de revoir à la baisse ces frais pour cette année scolaire 2018 – 2019.

Dans une lettre d’indignation lui adressée, cette association fait également allusion aux frais exigés pour les photos numérisées et fiches évalués à 21000FC.

Contactez à ce sujet, le ministre provincial de l’EPSP , le professeur Ruhekenya JUMAPILI renseigne que les frais de participation sont fixés au niveau national et sont applicables sur toute l’étendue du territoire national.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Application mobile en partenariat avec Make me Droid, le créateur d'applications Android/IOS en ligne.
Fermer