Environs six milles cas de tuberculose ont été dépistés dans la province du Sud-Kivu durant toute l’année 2016.
Bilan donné par le chef de bureau du service de lèpre et tuberculose à la division provinciale de la santé au cours d’une interview avec un reporter de votre radio.
« Les parties de la province les plus concernées sont Misisi et Uvira et baraka en province du Sud-Kivu », indique le chef de bureau Eric MUSAFIRI.
Ces milieux sont plus touchés car les tuberculeux de ces milieux ne respectent pas la dose prescrite par les médecins.
Le non-respect de la dose entraine la résistance de la maladie et une transmission rapide dans ces milieux ajoute notre source.
Ce dernier s’étonne de voir que les tuberculeux ne respectent pas la dose alors que le gouvernement rend disponible les médicaments à tous les nécessiteux.
Notre source ajoute que cette maladie est très dangereuse du fait qu’elle se transmet de l’homme à l’homme.
Il invite les tuberculeux à respecter les règles hygiéniques et les conseils leurs données par les médecins afin d’éviter de contaminer les autres
Eric Musafiri invite également les tuberculeux à éviter l’auto médication qui peut entraîner d’importantes conséquences.
Il appelle les détenteurs des officines pharmaceutiques à ne pas traiter les cas de tuberculose car cette pratique est dangereuse pour la communauté.