Plusieurs partis et regroupements politiques ont raflés des sièges à la députation provinciale au dans la province du Sud-Kivu après la publication des résultats provisoires des élections de dimanche 30 décembre 2018.

De ce fait, des partis de l’opposition et de la majorité présidentielle comme l’UNC et l’AFDC ainsi que le PPRD se tapent la part du lion.

L’Union pour la Nation Congolaise UNC rafle 9 sièges, l’Alliance des Forces Démocratique du Congo AFDC et alliés s’offre 9 sièges et le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie PPRD et allié obtient 13 sièges.

Comme il a été constaté, l’assemblée provinciale du sud Kivu comprendra des nouveaux élus contrairement aux élections de 2011.

Pour le compte de la majorité présidentielle, le regroupement PPRD et alliés occupe la première position avec 13 députés provinciaux suivi de l’AFDC et alliés avec 9 députés.

L’opposition avec en tête l’Union pour la Nation Congolaise UNC et alliés raflent 9 sièges suivi du Mouvement Social MS en sigle de Moise Katumbi Chapwe qui empoche 5 sièges.

Deux regroupements de la majorité présidentielle à savoir AAB et ABCE, des partis satellites de la majorité,  ont chacun 4 sièges.

Retenez que le parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie PPRD n’a aucun siège dans la circonscription électorale de Bukavu.

Signalons que la représentativité des femmes est faible car seules trois ont été élues. Il s’agit de Shenilla Mwanza dans le territoire de Fizi, Blandine Kalafula à Mwenga et Béatrice Kinja Mwendanga à Bukavu.

Au sud Kivu, seuls 4 députés qui ont siégé dans la législature passée se retrouvent dans cette nouvelle équipe.

Il s’agit de Emile Baleke Kadudu élu d’Uvira et qui était jusqu’alors président de l’organe délibérant du Sud-Kivu, David Mubalama élu de Walungu, Roger Ntambuka Balekage d’Idjwi et Kinja Mwendanga de la circonscription de Bukavu qui était, depuis 2006, questeur de l’Assemblée Provinciale.