Societé

Sud-Kivu: métayers et concessionnaires parlent de l’amélioration de la production agricole

Réfléchir sur comment trouver une meilleure collaboration entre les concessionnaires et les métayers en vue d’accroitre la production agricole du Sud-Kivu.

C’est l’objectif d’un atelier d’échange qui a mis face à face, vendredi 17 Mai 2019, certains députés provinciaux, les concessionnaires et les métayers de la province du Sud-Kivu.

Au cours de ces échanges les participants ont évoqué certains problèmes qui sont à la base d’une faible production agricole dans la province du Sud-Kivu.

C’est entre autre le manque d’un espace où exercer des activités champêtres pour certains paysans alors  que il y’a des concessionnaires qui ont de grandes étendues de terre non mis en valeurs ou non exploités dans plusieurs villages.

Selon le spécialiste en commerce et réglementation chez l’organisation SVC Papy Mukeba, cette situation est à la base de la pauvreté accrue qui est observée dans les territoires de la province du Sud-Kivu et qui plonge les habitants dans une insécurité alimentaire.

« aujourd’hui 70% des concessions sont gérées par une poignée de concessionnaires. Les discussions de ce jour sont vraiment importantes parce que dans ces concessions-là il y a des métayers qui y travaillent et devaient donc voir comment développer cette approche pour promouvoir l’agriculture. Et nous étant une organisation qui travaille dans l’appui à chaine des valeurs café, haricot et soja ; c’était important pour nous de pouvoir organiser ce genre de discussions afin de développer de nouvelles opportunités », explique Papy Mukeba.

Pour sa part, la coordinatrice provinciale du Conseil Agricole Rural de Gestion Mimi Mukuba demande aux responsables du Programme de Renforcement des Chaines de Valeurs, SVC en sigle de multiplier ces séances d’échanges en y impliquant toutes les organisations œuvrant dans le domaine foncier.

« ce serait important d’élargir cet atelier à tous les acteurs pour permettre à tous ceux qui interviennent dans le foncier de participer au processus d’élaboration d’une cartographie des concessionnaires parce que cela concerne tout le monde », conseille-t-elle.

Cette activité s’est tenue à l’hôtel Elisabeth en commune d’Ibanda.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer