Securité

Sud-Kivu-Maniema:Le Général-Major Muhindo Akili Mundos prend officiellement ses fonctions

Les éléments des forces armés de la république démocratique du Congo sous le commandement de la 33eme région militaire sont appelés à la discipline et à l’amour de la patrie pour mieux exercer leur travail.

Cet appel est du chef d’Etat-major de la force terrestre le Général Kaumbu Yankole Isidore ce jeudi 11 octobre 2018.

C’était lors de la cérémonie de remise de l’étendard de commandement au commandant de la 33eme  région militaire le général Major Muhindo Akili Mundos Charles.

D’après le chef d’état-major de la force terrestre, toutes les unités FARDC doivent respecter la devise de ne jamais trahir le Congo.

Pour lui, les éléments FARDC doivent respecter tout ordre et décision de la hiérarchie afin de bien protéger la population et ses biens sur toute l’étendue de la république.

Le général Kaumbu Yankole Isidore indique qu’une armée forte et puissante est celle qui se sacrifie pour défendre la nation.

Il appelle toutes les unités à respecter les décisions des officiers généraux et supérieurs qui ont été nommés au commandement de la 33e région militaire.

« …Il s’agit de : général major Muhindo Akili Mundos charles, commandant région militaire, général de brigade Bolingo Matani commandant second en charge des opérations et renseignements, général de brigade Diuor  Muchev Corneille commandant second en charge de l’administration et logistique, Colonel Bawala Zambi Jean Bosco chef d’Etat-major de la région militaire. Le général major Muhindo akili mundos Charles, je vous remets cet étendard, symbole de votre commandement à la tête de la 33e région militaire, vous le défenderez et le protegerez … », martèle le numéro 1 de la force terrestre en RDC.

Le chef d’Etat-Major de la force terrestre met en garde les militaires qui tracassent la population et interdit tout trafic de minerai par les militaires.

Il invite les éléments FARDC à ne pas se laisser manipuler par les politiciens et à refuser toute action politique dans le camp de militaires.

Plusieurs officiers de l’armé et de la police ont pris part à cette cérémonie qui s’est tenue dans la cours du camp militaire saio situé dans la commune d’Ibanda.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer