Education

Sud-Kivu: les frais de participation à l’EXETAT passent de 40 à 45 dollars américains

Le comité des parents d’élèves des Ecoles Conventionnées Catholique dénonce la hausse de frais de participation à l’Examen d’Etat, édition 2018. Ces frais sont passés  de  40 dollars américains l’année passée à 45 dollars américains pour cette édition.

Le président provincial de l’Association des Parents d’Elèves Catholiques APC en sigle Jean Claude Mulemaza renseigne qu’il a été constaté que chaque année le gouvernement revoie à la hausse les frais de participation aux épreuves de l’examen d’Etat.

Il regrette de voir que ces frais sont revus à la hausse chaque année mais, à l’opposé, les conditions de vie des parents qui supportent ces frais, en plus d’autres frais illégaux y compris la prime, n’ont pas évolué en termes de revenus.

Jean Claude Mulemaza estime qu’avant de revoir à la hausse les frais de participation à ces épreuves, le gouvernement devrait tenir compte du social des habitants et consulter les parties prenantes.

Il estime que la plus part des parents sont des gagnes petits et sont incapables de mobiliser ce montant surtout ceux qui vivent dans des territoires.

« … c’est chaque année qu’on revoit à la hausse même les frais d’évaluation… c’est nous parents qui construisons même les écoles et nous les équipons. C’est pour nous une désolation. Et pour ce qui est de cette hausse des frais de participation à l’EXETAT, nous avons été au comité provincial ou on a mené des plaidoyers pour que les mêmes frais d’évaluation soient maintenus et pour cela nous avons même rencontrer le Gouverneur de province. C’est une grande surprise qu’on dise aujourd’hui qu’on nous apprenne que ces frais sont passés de 40 à 45 dollars. Nous demandons à ce que, pour l’instant, ces 40 dollars si non c’est vraiment difficile qu’un paisible citoyen puisse trouver 40 dollars après avoir scolarisé son enfant dans une souffrance terrible… », se plaint le président provincial de l’APEC.

Le président provincial de l’Association des Parents d’Elèves Catholiques indique que certains enfants n’ont pas la chance de terminer l’année scolaire à cause de cette augmentation des frais aux examens d’état et au Test National de Fin d’Etudes Primaires TENAFEP.

Jean Claude Mulemaza demande au nouveau  gouvernement qui sera investi de faire du secteur de l’éducation sa priorité.

En réaction, le ministre provincial de l’enseignement Ruhekenya Juma Pili renseigne que la décision de majorer les frais de participation à l’examen d’Etat émane du gouvernement central.

Ceci se justifie aussi par la hausse du prix de certaines fiches utilisées lors des épreuves nationales, explique le ministre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer