Les candidats sénateurs de la province du Sud-Kivu s’engagent, une fois élus, à exercer leurs missions de parlementaires à la chambre haute du Parlement et de mener des plaidoyers pour que la province bénéficie des projets de développement.

C’est ce qui ressort des discours prononcés par différents candidats sénateurs au cours de la plénière organisée par le bureau de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu dans le cadre de la campagne électorale pour les élections sénatoriales.

Au cours de cette séance plénière, les candidats sénateurs sont passés tour à tour au perchoir de l’hémicycle provincial pour expliquer la motivation pour laquelle ils se sont portés candidats à ce type de scrutin.

Dans leurs interventions, les députés provinciaux et qui sont les électeurs à ce niveau ont tenu à interpeller les différents candidats afin qu’ils ne se limitent pas à prononcer des discours mais à se rappeler qu’ils doivent être réalistes car les défis à relever sont nombreux sur l’ensemble de la République.

De leur côté, les personnalités indépendantes, celles de la société civile et d’autres acteurs sociaux qui ont participé à cette plénière invitent les députés provinciaux à voter des candidats sénateurs qui feront la différence d’avec ceux votés en 2006.

C’est le cas de Batiston Laisi, une jeune engagé pour la bonne gouvernance au Sud-Kivu. Il pense que les députés provinciaux devraient se départir des dictas de leurs partis politiques et des considérations tribales.

« je demande aux députés provinciaux de voter, oui, pour ceux qui prononcent de bons discours et qui sont intelligents. Mais ils doivent aussi savoir si ces discours sont réalistes. Nous voulons des sénateurs qui ont des actions et qui peuvent plaider pour le développement de la province parce que le Sud-Kivu est vraiment en retard. On ne sait pas comprendre comment une ville comme Bukavu qui était la capitale du Kivu reste dans un tel état. Que les députés n’élisent pas des sénateurs sur base des mots d’ordre, de l’argent ou encore de la corruption. Qu’ils se donnent le temps de réfléchir et nous proposer des sénateurs capables d’aider la province à aller de l’avant », conseille-t-il.

Signalons que la campagne électorale pour les élections sénatoriales a débuté lundi 11 Mars et se clôture ce mercredi 13 mars 2019 à minuit. Les élections se tiennent vendredi 15 Mars dans la salle de l’hémicycle provincial à Labote dans la commune d’Ibanda.

Précisons que séance tenante, le président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu a lu deux correspondances indiquant que Justin Bitakwira et Balaluka Masonga Benjamin ont désisté aux élections sénatoriales.