Cent trente-huit éléments du contingent Egyptien de la Monusco basés au Sud-Kivu viennent de clôturer leur mandat en RDC. Ces éléments faisaient partis de l’unité d’intervention des forces spéciales  de la police  des nations déployée au Sud Kivu.

Pour honorer leur prestation en RDC,  ces éléments ont reçu des médailles dans une cérémonie de décoration  organisée ce vendredi 12 janvier au quartier General de la Monusco à Muhumba en commune d’Ibanda.

Dans son mot de circonstance, le chef de bureau de la Monusco Sud Kivu et Maniema, Karna Soro a remercié ces policiers pour avoir exercé fidèlement leurs missions de maintenir la paix et de protéger les civils.

Karna Sorno a aussi congratulé les autorités congolaises pour les relations franches et sincères qu’ils entretiennent avec les nations unies.

 « Je salue le travail que cette unité égyptienne des forces spéles de la police des nations unies a abattu au Sud-Kivu » a indiqué le vice-gouverneur Hilaire Kikobya qui a représenté l’autorité provinciale  empêchée.

A cette même occasion, le vice gouverneur a rendu un hommage aux 14 casques bleus tanzaniens qui ont été tuées à Semuliki en territoire de Beni au Nord Kivu par des présumés ADF Nalu.

Signalons que cette brigade égyptienne de la police est intervenue dans l’arrestation de l’ancien coordonateur de la cellule provinciale de lutte contre la fraude, Abbas Kayonga et dans la protection des refugiés burundais en transit à Kamanyola.

Les 138 éléments fins mandat seront remplacés par d’autres en provenance d ’Egypte pour poursuivre la mission de leurs prédécesseurs.

Outre, le vice-gouverneur Hilaire Kikobya, le ministre provincial de l’intérieur Luc Mulimbalimba, le commissaire provincial de la police Louis Second Karawa et certains membres du bureau de l’assemblée provinciale ont participé à cette cérémonie.

Lire sur radio maendeleo: