Les agents de carrière et fonctionnaires de l’Etat de la division provinciale du commerce extérieur rappellent le ministre du plan et finance sur leur mémorandum qui dénonce la mauvaise gestion de leur  chef. Dans ce document, les signataires dénoncent le comportement du nouveau chef de division qui a commencé à remplacer ses collaborateurs chefs de bureaux dans moins de vingt jours d’exercice.

Pour ces agents, cette mesure n’a pas des raisons d’être parce que la rotation des agents se fait par sentiment et à la hâte et entachée de beaucoup d’irrégularités.

Les signataires donnent l’exemple d’un agent qui se retrouve au poste de chef de bureau chargé des finances alors que ce dernier s’était présenté comme observateur.

A cet exemple s’ajoute un autre agent déserteur pendant plus de 15ans qui occupe le bureau de liaison ces derniers temps se lamentent ces agents.

28 agents de carrière et fonctionnaires de l’Etat de la Division provinciale du Commerce extérieur signataires de cette lettre refusent cette façon de faire car selon eux, des frères , amis et membres des familles ainsi que des cousins ont été promus au décrument des anciens agents.

Certains des anciens agents ont été privés l’accès à leurs postes de travail , d’autres interpellés et séquestrés au bureau du chef de division subissant des menaces se lamentent les signataires.

Lors de notre premier entretien avec le chef de division incriminé, il a affirmé qu’il allait se courber à la mesure du ministre national du plan qui lui a demandé de retirer la note portant rotation des chefs des bureaux.

Malgré cette interdiction, la situation est restée la même.