Plusieurs organisations des jeunes de la province du Sud-Kivu demandent aux députés provinciaux de voter pour des personnes capables d’apporter le changement tant attendu par la population autant au niveau du Sénat qu’au niveau du Gouvernorat de Province.

Parmi ces organisations, on note le Parlement des Jeunes du Sud-Kivu. Dans une déclaration rendue publique, cette organisation dit avoir constaté la présence d’un nombre important des jeunes au sein de l’hémicycle provincial.

Son président Johnson Sethy Bafunyembaka pense que cette présence des jeunes prouve que la jeunesse constitue la majorité de la population et qu’elle a désormais compris que le rajeunissement de la classe politique est admis pour la reconstruction du Pays.

Et au regard des enjeux politiques de l’heure notamment les élections sénatoriales, celles du Gouverneur et du Vice-Gouverneur, le Parlement des Jeunes du Sud-Kivu saisit l’opportunité pour demander aux élus provinciaux de voter utile.

Cette organisation assure avoir fait une étude profonde sur le profil d’un candidat sénateur à mesure de défendre valablement les intérêts de la jeunesse. Au bout de cette étude, le Parlement des Jeunes du Sud-Kivu pense que la personne de Stéphane Miruho Mugorozi qui porte le numéro 39 à ces élections est la plus attitrée.

Notre source se fonde sur différents critères notamment son dynamisme, son esprit d’initiatives et ses actions concrètes visant l’amélioration des conditions de vie de la population du Sud-Kivu en général et des jeunes en particulier.

A en croire l’esprit de cette déclaration, Stéphane Miruho Mugorozi est fermement engagé dans la lutte contre les manipulations des jeunes et n’a pas hésité de répondre à l’appel des démunis  notamment par la scolarisation de plusieurs enfants orphelins et femmes vulnérables dans les coins isolés de la province.

Convaincu, le Parlement des Jeunes appelle les députés provinciaux à porter leur choix sur la personne de ce jeune en l’envoyant représenter la province du Sud-Kivu à la chambre haute du Parlement.