Le mouvement citoyen Réveil des indignés appelle les parties prenantes au processus électoral à faire preuve de patriotisme et de détermination pour avoir les élections au mois de juillet de 2018. Cet appel est contenu dans une  déclaration rendue publique par  cette structure citoyenne en rapport avec la publication récente du calendrier électoral.

Selon l’esprit de cette déclaration, le mouvement Réveil des indignés constate par son analyse qu’il y a moyen de gagner près de 303 jours sur tout le cycle électoral.

Ce mouvement montre par exemple que l’opération d’acquisition, de déploiement des dispositifs et la détection des doublons biométriques prendraient 90 jours au lieu de 120 jours.

Il cite notamment d’autres opérations, ce qui conduit à une réduction de 303 jours par rapports aux 850 jours prévus.

Le mouvement Réveil des indignés démontre par un calcul simple, qu’il restait 18 mois pour organiser les élections, et si les 303 jours seront réduits, les élections auront lieu dans 9 mois.

Cette déclaration signée par Maitre Bertin IRENGE MBAKA précise que les contraintes évoquées par la CENI ne sont pas à ignorer, ce qui pousse ce mouvement à estimer que ces contraintes sont le fait du manque de volonté de la classe politique congolaise en général.

Le mouvement réveil des indignés recommande de ce fait à la majorité présidentielle de mettre à la disposition de la CENI ce dont elle a besoin pour organiser les élections dans un plus bref délai.

Notre source invite l’opposition à ne pas refuser ce calendrier en bloc sans rien proposer.

Par ailleurs, la population doit maintenir la pression sur la classe politique et la CENI pour que les élections soient rapidement organisées, renchérit notre source.