Des voix continuent à s’élever pour dénoncer la faible représentativité de la femme au sein  du gouvernement Nyamugabo. Après le caucus de femmes, l’observatoire de la parité, c’est le tour du cadre permanant de concertation de la femme congolaise, CAFCO en sigle de hausser le ton pour dénoncer la violation par le gouverneur de province de l’article 14 de la constitution et de la résolution 1325 qui garantissent la parité entre femme et homme et la contribution de la femme pour trouver une paix durable.

Dans une déclaration rendue public ce mercredi 11 Octobre, la secrétaire exécutive de CAFCO, Aimé MATABARO invite le gouverneur Claude NYAMUGABO à respecter les promesses faites à la junte féminine par rapport à la formation de son gouvernement.

«  Nous regrettons l’insuffisance des femmes dans le  gouvernement Nyamugabo. Nous demandons au gouverneur de respecter  sa promesse conformément  à l’article 14 de la constitution rélatif à la parité homme femme et d’honorer et respecter la résolution 1325  des nations unies », fait  savoir Aimé Matabaro.

Le gouvernement Nyamugabo compte deux femmes sur dix ministres et une secrétaire exécutive adjointe au moment où le précédent en comptait quatre et une secrétaire exécutive sur le même nombre de ministères.

Partager l'article