Le bureau de coordination de la société civile vient de lancer la campagne citoyenne « je dénonce la fraude, la corruption et le détournement ». Il s’agit d’une campagne qui vise à dénoncer la fraude et le détournement en RDC en général et au sud Kivu en particulier. Dans une correspondance rendu public, le rapporteur du bureau de coordination de la société civile Raoul KITUNGANO renseigne qu’il sera question d’appeler ou d’envoyer un message téléphonique sur un numéro vert.

Objectif, informer la société civile et l’autorité de tout cas de payement de taxe illégale, du nom de l’agent percepteur et le genre de document délivré.

Le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud Kivu s’en va en guerre contre la corruption et la fraude en province.

Raoul KITUNGANO signale qu’il sera aussi question de dénoncer tout cas suspect de fraude par toute personne physique, morale et tout opérateur économique ou agent public.

Ce qui est curieux renseigne la société civile est que beaucoup de contribuables sont obligés de payer des taxes sans quittance ou sur base de faux documents parallèles.

Cette situation ne permet pas à la province d’évoluer à en croire notre source.

Selon l’esprit de cette correspondance, cette campagne est lancée en marge de la journée internationale de lutte contre la fraude célébrée le 9 décembre de chaque année.

Signalons que le même document rendu public par la société civile précise  que la RDC se trouve parmi les dix pays les plus corrompus au monde.

Cela se justifie par le fait que plus de 15 milliards de dollars américains sont détournés chaque année au pays selon un rapport publié en 2015.