Les abonnés de la SNEL attendront  longtemps pour avoir en permanence de  l’électricité. Pour cause le niveau de l’eau ne cesse de baisser. Il a diminué d’environ 90 centimètres.

Ces précisions sont  du chef de division de distribution à la Société Nationale d’Electricité lors d’une visite avec les journalistes, Vendredi 14 Juillet 2017.

A la centrale Ruzizi Ièr  on remarque à l’œil nu que le niveau de l’eau a diminué.  Sur le limnimétre graphe un appareil qui mesure l’altitude de l’eau indique 1462, 11metres   et pourtant les machines doivent fonctionner normalement entre 1462 et 1463 mètres.

Selon  le chef  de la centrale l’ingénieur Lievin Cizunga la quantité de 1462, 11 mètres est insuffisantes pour le fonctionnement de  quatre alternateurs.

L’eau disponible fait fonctionner seulement deux alternateurs alors que la centrale en compte quatre.

Au vue de cette situation qui fait baisser la production de la SNEL qui est passée de 29 Méga Watt à 13, le chef de distribution Jovy Mulemangabo demande à la population d’utiliser des lampes qui consomment moins d’énergie.

A la question de savoir comment la population va utiliser les lampes à faible consommation et pourtant beaucoup de quartiers sont toujours sans courant, le chef de distribution  appelle à la consommation économique et à la patience car bientôt c’est la saison de pluie et la quantité d’eau va peut-être augmenter.