Societé

Sud-Kivu: déjà cinq jours depuis que les magistrats sont en grève

Les activités judiciaires tournent au ralenti depuis plus de cinq jours au Palais de Justice du Sud-Kivu situé à Labotte en commune d’Ibanda.

Comme leurs pairs de Kinshasa et certaines autres provinces, les magistrats du Sud-Kivu observent un mouvement de grève pour demander auprès du gouvernement congolais une revalorisation salariale.

Selon un constat fait mardi 06 Aout 2019, à la Cour d’Appel et au Parquet Général le travail se fait comme à l’accoutumée. En revanche, les activités tournent timidement au Tribunal de Grande Instance et au Tribunal de Paix et leurs parquets suite à la grève observée par les magistrats.

Dans ces deux juridictions, seuls les travaux en chambre de conseil ont été effectués pour la journée de mardi 06 Aout 2019. Les procureurs et les présidents de ces deux juridictions étaient également visibles à leurs postes de service.

Selon nos sources, les magistrats réclament que le nouveau barème salarial soit mis en application.

Ce barème fixe à 1800 dollars américains le salaire le plus élevé d’un magistrat alors que jusqu’à la fin du mois de juillet 2019, ce salaire est en réalité d’environ 700 dollars.

Cette situation est de nature à préjudicier les justiciables avec pour conséquences la prorogation des délais de détention que ça au cachot du parquet comme à la prison centrale de Bukavu.

Signalons que cette grève des magistrats est observée dans plusieurs juridictions en République Démocratique du Congo.

Signalons que ce mouvement de grève a commencé au Sud-Kivu depuis jeudi 15 Août 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer