Les membres  du mouvement rien sans les femmes fustigent la faible  représentativité de femmes dans le gouvernement Nyamugabo. Sa présidente  l’a fait savoir ce lundi 09 Octobre lors d’un entretient avec radio Maendeleo au lendemain de la publication de ce gouvernement qui n’a que trois femmes.

Solange Lwashiga précise que le gouvernement Nyamugabo ne respecte pas le genre et en plus viol la constitution de la RDC à son article 14 et la résolution 1325 des Nations Unies  qui stipulent que la femme soit valablement représentée dans des instances de prise de décision.

Notre source ajoute que c’est une déception et régression par rapport au gouvernement  sortant Cishambo.

Solange  Lwashiga demande au gouverneur Claude Nyamugabo de respecter sa parole lors des plaidoyers mener par les femmes à l’hôtel Panorama.

« C’est avec un sentiment de choc et de  déception que nous avons appris la nouvelle  de nomination du gouvernement provincial  dans lequel on trois femmes. Ce geste du gouverneur Nyamugabo est une violation grave de la constitution. C’est une régression grave dans la promotion de la femme dans les instances  de prise de décision », regrette Solange Lwashiga.

Notre source ajoute que le Mouvement rien sans les femmes va continuer avec des plaidoyers jusqu’à ce que la femme soit valablement  représentée et occupée des postes décisionnelles.

A noter que le gouvernement Nyamugabo compte 13 membres dont 10 ministres, un secrétaire exécutif provincial et 2 adjoints.

Sur dix ministres, il ya 2 femmes plus une autre comme secrétaire exécutive adjointe.