Politique

Sud-Kivu: 28 candidats pour occuper les 5 postes au bureau définitif de l’Assemblée Provinciale

Au total 28 députés provinciaux ont jusque-là déposé leurs candidatures aux cinq postes à pourvoir pour présider à la destinée du bureau définitif de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu.

A la présidence on note sept candidats, sept également à la vice-présidence, cinq au poste de rapporteur, cinq également au poste de rapporteur adjoint et quatre au poste de questeur.

Les sept candidatures reçues à la présidence sont David Mubalama Ganywamulume, Kusimwa Bishisho Cosmos, Pierre Cubaka Karatwe, Kababili Munyololo, Swedi Basila Claude, Mwanawabene Bulakali Omer et Lwamirha Zihalirhwa Zacharie.

A la vice-présidence, les candidats enregistrés sont celles du bâtonnier Norbert Yabe Ntayitunda, Georges Musongela Mutambala, Bisimwa Batandi Frédéric, Swedi Basila Claude, Alimasi Malundi, Ndingaya Ngezi Emmanuel et Bumbu Malite Job.

Le poste de rapporteur est convoité par Georges Musongela Mutambala, Amani Kamanda Jacques, Wenda Mukanga Placide Omer Bulakali et Bumbu Malite Job.

Au poste de rapporteur adjoint on note les candidatures de Nestor Balyana, Bushenyula Lukanga Polycarpe et Nkundamatungo Kagango Augustin, Wenda Mukanga et Kinja Mwendanga Béatrice.

Les candidats au poste de questeur sont Jérémie Basimane, Kalafula Byakusaka Blandine, Peshi Mtegya Prince et Bumbu Malite Job.

Signalons que le dépôt des candidatures a expiré hier jeudi 7 mars 2019 à minuit. Mais des sources à l’Assemblée Provinciale, nous apprenons que le délai n’est pas impératif et quelques candidatures pourraient encore être reçues.

De tous ces candidats, on note certains d’un même parti et ou regroupement politique qui postulent à seul poste, ce qui dénote un manque de concertation et d’organisation au sein de leurs familles politiques respectives.

D’autres ont postulé concomitamment à deux voire trois postes.

Et dans un entretien avec Radio Maendeleo, le Directeur de l’Administration de l’Assemblée Provinciale Charles Buhendwa Mudahama explique que le règlement intérieur de cette institution fixe les critères pour devenir membre du bureau définitif.

S’appuyant sur l’article 25 de l’actuel règlement, il cite notamment l’obligation de disposer d’un diplôme de licence et d’au moins cinq ans d’expérience dans le monde professionnel quel que soit le domaine.

Des sources au sein des officines politiques, nous apprenons que les élections pourraient se faire en fonction non seulement des axes mais aussi en fonction des conciliabules entre les grands partis politiques.

C’est ce qui expliquerait d’ailleurs l’arrivée au Sud-Kivu d’une grande délégation du Front Commun pour le Congo composée notamment de l’autorité morale de l’AFDC, l’ancien Gouverneur du Sud-Kivu Marcellin Cishambo et Moise Nyarugabo.

Des analystes estiment que cette délégation vient notamment pour tirer les oreilles aux élus provinciaux non seulement pour ne pas perdre de vue et élire pour d’autres personnes à part celles qui ont été choisies par les ténors de la politique congolaise.

Une façon de parer toute éventualité au regard surtout de la surprise qui a été créée par un acteur politique de l’opposition lors de l’élection qui a vu le Gouverneur Claude Nyamugabo arriver à la tête du Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer