Le bilan fait état de cinq morts dans les combats entre les FARDC et l’armée burundaise
Cinq personnes ont été tuées dans les affrontements qui ont opposé les FARDC aux assaillants présentés comme des militaires burundais par des sources du 3305e régiment des FARDC.
Les mêmes sources militaires indiquent qu’un civil et un militaire congolais ont été blessés.
Ces personnes tuées sont des agresseurs, rapportent des sources militaires, précisant que leurs corps sans vie ont été déposés à la morgue de l’hôpital général de référence d’Uvira. Ces cadavres portaient des uniformes de l’armée régulière burundaise, ont poursuivi les mêmes sources.

Des sources locales renseignent que des habitants de Kiliba auraient été pris de force pour transporter douze blessés vers le Burundi.
Des sources militaires sur le champ de bataille indiquent que des militaires de l’armée burundaise pourchassaient les rebelles burundais des FNL et se sont retrouvés sur le sol congolais en contournant la frontière de Vugizo, à Kiliba, à une dizaine de kilomètres d’Uvira.
Pour l’instant, les deux forces armées tiennent encore à leur position de part et d’autre de la frontière.