Le président de la République Joseph Kabila Kabange va s’adresser au peuple congolais dans un discours à la nation à travers les deux chambres du Parlement réunies en congrès ce jeudi 19 juillet 2018.

La confirmation est contenue dans une décision conjointe signée par le président du Sénat Léon Kkengo Wa Dondo et celui de l’Assemblée Nationale Aubin Minaku portant convocation des deux chambres en congrès.

Ce discours tant attendu par l’ensemble de la classe politique et l’ensemble des congolais intervient à moins d’une semaine de la date annoncée pour le début du dépôt des candidatures aux élections présidentielles et législatives nationales du 23 décembre prochain.

Alors que la Constitution et l’Accord de la Saint Sylvestre interdisent au président Kabila de briguer un troisième mandat après l’expiration du deuxième et dernier en décembre 2016, une grande partie de la classe politique le soupçonne de vouloir déposer à nouveau sa candidature.

Elle s’appuie sur les discours de plusieurs de ses proches qui vont dans ce sens et renforcés par le silence du concerné lui-même à savoir Joseph Kabila qui tarde à annoncer son dauphin malgré qu’il a toujours dit qu’il respectera la Constitution.

Le discours de ce jeudi 19 juillet pourrait être une occasion pour annoncer des décisions importantes sur l’avenir de la nation congolaise mais également sur son avenir politique, estiment certains analystes.

Et d’ores et déjà, radio maendeleo a organisé un sondage à travers son site internet www.radiomaendeleo.info sur ce que les habitants attendent de ce discours annoncé depuis la clôture de la session ordinaire à l’Assemblée nationale le mois dernier.

Il ressort de ce sondage que 50% des internautes qui ont voté n’attendent pas grand-chose de ce discours, 33,3% estiment que le président de la République devrait annoncer son dauphin et 16,6% estiment que le chef de l’Etat devrait rassurer que les élections auront bel et bien lieu cette année.

Par ailleurs aucun des internautes n’a voté pour l’assertion proposée qui dit que le chef de l’Etat n’est pas obligé de se prononcer sur sa candidature car la Constitution est claire.

Notez que chaque semaine, radio maendeleo met une question de sondage sur son site internet en se fondant sur l’actualité de l’heure au pays ou dans la province.

Les internautes, de partout où ils se trouvent, peuvent participer à ce sondage à travers www.radiomaendeleo.info.