Le président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS Félix Tshisekedi Tshilombo a été déclaré vainqueur de l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo du dimanche 30 décembre 2018.

Selon les résultats provisoires proclamés par la Commission Electorale Nationale Indépendante CENI, le candidat de la coalition Cash créée à Nairobi aux côtés de Vital Kamerhe a obtenu 7 503 020 voix soit 38,55%.

Selon toujours ces résultats encore provisoires, le candidat de la coalition Lamuka Martin Fayulu est venu en deuxième position avec 6 366 732 voix soit environ 34% alors que le candidat du Front Commun pour le Congo Emmanuel Ramazani Shadari obtient seulement 4 000 000 de voix soit 24%.

En ce qui concerne le taux de participation au niveau national, le président de la commission Electorale Nationale Indépendante Corneille Nangaa indique que 38 542 138 électeurs étaient attendus mais seuls 18 329 318 ont répondu présent au rendez-vous. Un taux évalué à 47,56%.

Il indique que les électeurs de Beni, Yumbi et Butembo n’ont pas été comptabilisés, ce qui a fait que les 40 millions d’électeurs attendus sur l’ensemble du territoire national ne soit pas atteint.

Selon la loi électorale, les candidats qui se sentent lésés par la décision de la CENI disposent de 48h pour déposer leurs recours à la Cour Constitutionnelle. Si à l’expiration de ce délai aucun recours n’est déposé, la Cour Constitutionnelle confirme ces résultats.

Signalons que la cérémonie de publication des résultats provisoires a débuté tard dans la nuit aux environs de 2h du matin de jeudi 10 janvier 2019 et le président n’a été connu que vers 4h.