Politique

RDC: l’IDGPA propose à Félix Tshisekedi d’être dur avec le FCC dans la désignation des membres du gouvernement

L’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement IDGPA en sigle exhorte Président Felix Tshisekedi d’exiger du Front commun pour le Congo (FCC) trois noms pour  chaque portefeuille ministériel dans son prochain gouvernement.

Dans une note rendue publique, cette structure qui milite pour la consolidation de la démocratie et l’Etat de droit n RD Congo et en Afrique Australie se fonde sur la jurisprudence établie par l’autorité morale du FCC Joseph Kabila lui-même dans cette matière.

L’IDGPA se dit prêt à mettre son expertise internationale en examinant gratuitement tous les dossiers que le Bureau du Président de la République pourrait lui communiquer afin d’écarter les faussaires.

Cette structure estime que cette expertise permettra au Président Félix Tshisekedi a ne nommer que les personnes les plus compétentes et les plus intègres dont le premier souci sera de servir « Le Peuple d’Abord ».

L’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement va plus loin en proposant au Président de la République les éléments qui devraient contenir dans les dossiers de chacun des prétendants aux différents postes ministériels.

Pour les dossiers de candidature aux postes de Vice-Premier Ministre, Ministre d’Etat ou de Ministre, l’IDGPA propose une lettre de motivation d’une page signée, un Curriculum Vitae signé et reprenant les études faites et l’expérience du candidat et des Copies certifiées conformes des diplômes universitaires  obtenus.

Cette structure propose aussi une attestation de Bonnes Vie et Mœurs, un témoignage de Moralité et d’Intégrité signe par 50 personnes au moins, un extrait de Casier judiciaire, le dépôt d’un programme d’Actions urgentes a réaliser dans les premiers 180 jours et un acte d’Engagement à servir le Peuple d’Abord.

Apres examen des dossiers, estime l’IDGPA, deux des trois candidats seront sélectionnés et classés selon l’ordre des préférences avant d’être soumis au Premier Ministre pour interview et proposition finale à transmettre au Président de la République pour nomination.

Citant les bonnes pratiques établies sous d’autres cieux, l’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement voudrait qu’à la fin du premier mois partant de l’investiture par l’Assemblée nationale, chaque membre du gouvernement devrait signer un Contrat de Performance avec le Premier Ministre.

Un tel contrat sera revu à la fin de semestre (6 mois) pour voir si les actions prévues ont été menées et les résultats promis réalisés afin de justifier le maintien ou non au sein du gouvernement.

L’IDPGPA rappelle que République Démocratique du Congo appartient à tous les Congolais.

Selon lui, Le Front Commun pour le Congo FCC qui a géré le pays pendant des années ferait mieux de ne pas envoyer les dossiers ou les noms des mêmes personnes qui ont toujours été aux affaires, des criminels ou des personnes qui ont été mêlées aux  actes d’injustice, d’abus de confiance, de violations des droits de l’homme, de népotisme, de régionalisme ou de tribalisme, de corruption, de concussion, de fraude, de vols, de détournements de deniers publics et d’autres anti valeurs.

Ceci parce que cette famille politique compte  aussi dans ses rangs plusieurs cadres compétents et intègres qui n’ont pas participé à la maffia politico-économico-financière qui a fait du peuple congolais l’un des plus pauvres de la planète alors que le pays est classée parmi les plus riches du monde au regard de ses ressources naturelles et humaines.

Signalons que cette note a été signée le 8 juillet 2019 par C Ekoto, Coordonnateur national pour la RDC de l’Institut pour la Démocratie, la Gouvernance, la Paix et le Développement en Afrique IDGPA en sigle.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer