Economie

RDC: face à la crise des institutions de microfinances, l’Etat doit sanctionner les responsables (Prof Eddy Kanyuri)

L’Etat congolais est appelé à s’impliquer afin d’assainir le secteur financier au pays.

Ceci passe notamment par des sanctions qui devraient être prises à l’encontre des responsables des institutions de micro-finances qui en ont occasionné la faillite. Une situation qui fait que plusieurs ménages n’accèdent plus à leurs épargnes.

Appel du professeur en économie Eddy Balemba Kanyuri en marge de la célébration de la journée internationale de l’épargne le 31 Octobre de chaque année.

Selon lui, le secteur financier est en crise en RDC à cause de la diminution du nombre des institutions de micro-finances ces deux dernières années et leur répartition inégale sur l’ensemble du pays.

Il ajoute que depuis 2013, environ 50 institutions de micro-finances sont tombées en faillite causant ainsi le non accès des ménages à leur épargne.

Parmi ces institutions, on note la Coopérative d’Epargne et des Crédits Imara COPPEC Imara en sigle  tombée en faillite en 2013 et dont les membres réclament jusqu’à ce jour le remboursement de leurs épargnes.

Pour pallier ce problème, le professeur Eddy Balemba Kanyuri demande à l’état congolais de prioriser les activités financières afin de garantir la sécurité et la disponibilité immédiate des épargnes aux bénéficiaires.

« … c’est pour dire que le mal est profond qu’il a dépassé le niveau d’institutions pour prendre une dimension purement macroéconomique qui ne peut se résoudre qu’au niveau de l’Etat en investissant de l’argent pour sauver d’abord le secteur financier… je pense que la crise des institutions de micro finances doit être une priorité à l’échelle nationale, à l’échelle du politique pour comprendre que de la même manière qu’on peut voler au secours d’une catastrophe naturelle, on est en présence ici d’une catastrophe financière… il faut sauver les institutions. Il faut établir les responsabilités et punir les responsables de cette catastrophe… », explique ce professeur d’économie à l’Université Catholique de Bukavu.

Il ajoute que seules les provinces du Sud-Kivu, Nord-Kivu et Kinshasa regorgent 85% des banques, des coopératives et les institutions des microfinances à travers le pays.

Noter que pour cette année, la RDC célèbre la journée internationale de l’épargne sous le thème: ‘‘Epargner en RDC pour mon avenir, oui c’est possible’’.

Articles similaires

3 commentaires

Laisser un commentaire

Fermer