Cette période qui d’habitude prend fin chaque 31 Décembre va jusqu’au 28 Février 2017.
Selon le secrétaire exécutif du réseau des mutuelles de santé communautaires REMUSACO l’abbé Gérard Bashoga, le conseil d’administration de son organisation a pris en compte les doléances des présidents et animateurs des mutuelles de santé en faveur de la population.
Ces doléances sont selon le chargé de communication de REMUSACO Pascal Pitchou Katabana liées notamment à la situation économique dégradante des membres suite à l’instabilité du taux de change et la chute des coopératives d’épargne et de crédit en province.
Signalons que les frais d’adhésions aux mutuelles de santé restent les mêmes et varient selon la capacité économique de chaque milieux.
A Bukavu par exemple, ces frais s’élèvent à sept dollars américains par personne et par an tandis qu’à Idjwi c’est 4 dollars par personne.
Le conseil d’administration du réseau des mutuelles de santé communautaire REMUSACO appelle les retardateurs à capitaliser cette période de prolongation qui leur est accordée.