Les organisations de défenses des droits de l’Homme au Sud-Kivu veulent mettre sur pied des stratégies pour combattre les abus contre les défenseurs des droits de l’Homme en 2017.

Parmi ces stratégies on parle de l’organisation régulière des séances de sensibilisation avec les médias, la société civile ainsi que l’Etat.

Ceci ressort d’une réunion organisée par les organisations de défense des droits de droits de l’homme à l’occasion du 68ème  anniversaire de la déclaration universelle de Droits de l’homme.

 

Apres avoir évalué le contexte politique et sécuritaire actuel du pays et en province qui affecte les défenseurs des droits de l’homme avec notamment de l’intimidation, les organisateurs invite les médiats à jouer valablement leur rôle pour mettre fin à cette situation.

Le modérateur du jour, le directeur de BVES, MURHABAZI NAMEGABE invite les défenseurs des droits de l’homme au Sud Kivu à l’union pour combattre différents abus dont ils sont victimes.

Notre source pense que le renforcement du partenariat entre les ONGDH et les médiats est un atout dans le renforcement des stratégies.

Un message relayé par le coordonnateur provincial, de la commission nationale des droits de l’Homme, CNDH.

Patience BENGEYA promet que son service met tout en ouvre pour que l’année prochaine les défenseurs de droits de l’homme en province fassent leur travail dans des bonnes conditions.

L’activité s’est tenue dans la salle des réunions BEVS situé à NGUBA en commune d’IBANDA.