Les chefs de groupement, les chefs de villages et d’autres chefs coutumiers du territoire de Kabare sont appelés à référer tous les litiges dont ils sont saisis au tribunal de paix en vue de favoriser une bonne administration de la justice.
Appel lancé samedi 17 décembre par les participants à une table ronde organisée par l’organisation International Bridge to Justice IBJ en sigle.
Selon les organisateurs, cette table ronde a pour objectif de renforcer la collaboration entre le pouvoir coutumier et le pouvoir judiciaire pour une bonne administration de la justice à Kabare.
Maitre MUNGU WAMPAGA ajoute qu’il a été constaté que malgré l’avènement des tribunaux de paix dans les différents territoires de la province du Sud-Kivu, les chefs coutumiers continuent à trancher les litiges dans plusieurs litiges.
Le danger, selon notre source, est que les décisions qu’ils prennent n’ont aucune force de droit, les conflits ne sont pas clôturés, la cohabitation pacifique n’est pas renforcée et la bonne administration de la justice est mise à mal.
Les chefs coutumiers présents et la société civile ont émis le vœu de voir les lois vulgarisées tout en promettant de travailler en collaboration avec le tribunal de paix.
L’IBJ ou International Bridge to Justice est une organisation internationale créée depuis 2000 qui a son siège à Genève.
Son coordonnateur provincial Me Charles MUGARUKA précise que ses missions sont notamment l’assistance des prévenus en état d’indigence mais aussi des visites de cachots et prisons pour se rendre compte du respect des droits.