Les armateurs du lac Kivu demandent aux autorités provinciales du Sud-Kivu de permettre aux bateaux en provenance de Goma (Nord-Kivu) d’accoster à partir de 6 heures du matin au port de Bukavu.

Depuis quelques années, les bateaux ne sont autorisés d’accoster au port de Bukavu qu’après 7 heures.
Selon le secrétaire exécutif de l’Association des armateurs du lac Kivu (ASSALAK), Prudent Mpama, a indiqué avoir adressé une lettre en décembre dernier aux autorités provinciales pour réclamer d’avancer cette heure d’accostage mais cette lettre est restée sans réponse.
Pour lui, il n’y a plus de raison valable pour que les bateaux continuent à attendre 7h30 pour accoster.
«L’objectif de la lettre était de demander aux autorités tant nationales que provinciales de permettre aux armateurs du lac Kivu d’accoster à des heures raisonnables [6 heures]. Parce que les gens qui nous amenons doivent aller travailler. Il est mieux qu’ils accostent à partir de 6 heures parce que les services de sécurité qui sont dans le port et assistent à l’embarquement du bateau», a souligné Prudent Mpama.
De son côté, la ministre provinciale des Transports et Communication du Sud-Kivu, Agnès Sadiki, a signifié que la réponse à la demande des armateurs est en cours.
Les autorités du Sud-Kivu refusent les accostages des bateaux à 6 heures, entre autres, parce que, selon elles, les services de l’Etat sont absents au port pendant cette heure-là.