La sœur Clara AGANO KAHAMBU, quarante ans sera conduite en sa dernière demeure ce Mardi 6 décembre aux cimetières des sœurs franciscaines du Christ roi à LUHWINDJA dans le territoire de Mwenga à environs quatre vingt kilomètres à l’Ouest de la ville de Bukavu en République Démocratique du Congo.

 

Ce lundi 06 Décembre, son corps sera levé de la morgue de l’hôpital général pour une exposition en la cathédrale notre de la paix de Bukavu puis suivra la prière des congrégations œuvrant dans l’archidiocèse de Bukavu et les derniers hommages.

Dans un communiqué signé par l’archevêque de Bukavu François Xavier MAROY on annonce que les différentes paroisses dont MUHUNGU, NGUBA et IBANDA ainsi que les mouvements d’actions catholiques vont participer à la veillée qui commence à 17heures.

Mardi, la messe en la mémoire de la révérende sœur Clara AGANO KAHAMBU sera dite en la cathédrale notre de la paix de Bukavu à partir de 9heures.

L’enterrement interviendra à 15 heures à LUHWINJA et le cortège quitte Bukavu le même mardi à onze heures.

La communauté NANDE vivant au Sud-Kivu appelle les ressortissants du nord Kivu en prendre part à la cérémonie d’au revoir de la sœur Clara KAHAMBU.

Son président provincial Emile MUHINDO estime que la présence de tous les membres est un signe de compassion envers la congrégation des sœurs Franciscaines dont était membres la sœur Clara originaire du nord Kivu.

Rappelons que la sœur Clara AGANO KAHAMBU a été assassiné par un homme muni d’un couteau à son bureau à la paroisse catholique Mater Dei de MUHUNGU en commune d’IBANDA.

Quatre  hommes ont surgi au bureau de la religieuse et ont commencé à exiger de l’argent après l’un d’eux l’ont poignardé et est décédée sur place.

Un procès en flagrance a commencé où deux prévenus ont été condamnés à la peine d’emprisonnement à perpétuité et l’un condamné à dix ans de servitude pénale principale.

Face à l’assassinat de la sœur Clara AGANO KAHAMBU, le comité local de protection de MUHUNGU dénonce l’insécurité qui sévit dans cette partie de la ville de Bukavu ces derniers temps.

Les habitants ont envahi certains éléments de la police, ces échauffourées ont causé trois blessés dont un civil blessé par balle et deux policiers tabassés par les habitants en colère.

Il demande aux autorités de s’impliquer pour renforcer la sécurité.

Partager l'article