La fondation solidarité des hommes ; FSH s’insurgent contre la circulation et la prolifération des armes dans la province du Sud Kivu.
Cette situation est à la base de l’insécurité et autres violations des droits de l’homme que nous vivons dans la société.
Le directeur exécutif de la FSH et spécialiste des crimes contre les enfants, FERNANDO NKANA WA KATAMBA précise que la circulation et la prolifération d’armes est également à la base du recrutement d’enfants dans l’armée.
Notre source ajoute que cette circulation d’armes occasionne la prolifération de groupes armés qui créent l’insécurité en province.
Parlant des mécanismes pour atténuer la circulation d’arme au sein de la population le directeur exécutif de la fondation solidarité des hommes précis que son organisation est à l’étape de la mobilisation populaire pour détruire toute armée retrouvée entre les mains des citoyens.
Il signale que la dénonciation des cas suspects fait aussi partie des mécanismes pour atténuer la circulation d’armes au sein de la communauté.
Présent dans cette réunion, le ministre de l’intérieur ECIBA MBOKO sollicite l’implication de toutes les couches sociales de la population pour éradiquer ce phénomène dans nos milieux.
Le ministre de l’intérieur demande à la société civile de faire une descente sur le terrain tout en sensibilisant la population en leur montrant le danger de rester avec une arme dans la société.