La faculté de Droit de l’Université Officielle de Bukavu UOB en sigle vient de remporter le deuxième meilleur prix du concours régional Grands Lacs des plaidoiries en droit international humanitaire et droits humains.

C’est avec 82% contre 84% de l’Université de Kinshasa à l’issue de quatre étapes décisives au cours desquelles les lauréats devraient faire face les uns aux autres et montrer de quoi ils sont capables devant un jury composé d’experts et professeurs en droit international.

Selon l’assistant Amos MUSAFIRI qui a accompagné l’équipe de l’UOB, la région des Grands Lacs a connu plusieurs conflits armés au cours desquels de graves crimes internationaux ont été commis.

D’où cette occasion permet aux étudiants de comprendre comment défendre de genre de situation devant les juridictions  internationales et internes.

Dans cet élément Amos MUSAFIRI circonscrit la compétition, les mérites des lauréats et ceux de l’Université Officielle de Bukavu.

La finale a opposé l’UOB à l’Université de Kinshasa. La RDC a été représentée à Kigali par huit institutions dont l’Université Catholique de Bukavu, l’UNIGOM, l’Université Libre des pays des Grands Lacs Goma et l’Université Officielle de Mbuji Mayi.

Plusieurs autres universités du Rwanda et du Burundi ont également participé.

Rappelons que lors de la première édition de ce concours en 2012 l’UOB a encore remporté la deuxième position alors qu’en 2013 cette université a occupé la première place en africaine après une finale jouée à Tunis.

Au nom de toute l’équipe, MUSAFIRI remercie le doyen de la faculté de droit Furaha MWAGALWA Thomas et le recteur Gyavira MUSHIZI pour leur accompagnement dans l’obtention de ce trophée.