La production de ces briques aggrave la déforestation qui est à la base de changements climatiques dont les effets commencent à se faire sentir.
L’alerte est de la société civile environnementale en collaboration avec ses partenaires dont le fonds forestier FFN et l’ISDR/Bukavu.
Pour limiter les dégâts, le coordonateur de la société civile environnementale Josué ARUNA préconise l’utilisation des briques écologiques qui consomme peu d’énergie dans la fabrication sans produire beaucoup de déchets.
C’est dans le but de vulgariser l’utilisation des briques écologiques que cette structure citoyenne en collaboration avec ses partenaires a organisé une séance de sensibilisation à l’intention des étudiants du département de l’environnement à l’ISDR/Bukavu mercredi 07 décembre.
A cette occasion, les étudiants de l’ISDR/Bukavu ont découvert le trophée qu’un fils du Sud-Kivu Benjamin KAMULETE a reçue à la COP2, la conférence sur le changement climatique qui vient de se tenir à Marakesh au Maroc.
Le prix lui a été décerné à cause de son expertise dans l’utilisation de brique écologique.
Les endroits le plus concerné par cette déforestation sont entre autre Nyangezi à cause de la production des briques ordinaires qui nécessite d’importantes quantités de bois, une grande partie de Mwenga et de Kalehe à travers la fabrication des braises.