La Police Nationale Congolaise (PNC) a dispersé à coup de gaz lacrymogène une marche spontanée des personnes qui ont participé à la messe en mémoire des victimes de la manifestation du 31 décembre 2017. Les faits se sont déroulés entre la Cathédrale Notre Dame et la maison communale de Lingwala sur le boulevard Ex-24 Novembre. Au moins un blessé a été enregistré.

“La police a tiré de gaz lacrymogène, je me suis abrité dans une salle de classe où des élèves pleurent à l’école Sainte Marie. Ils (marchands) quittaient Notre Dame vers la Commune de Lingwala. C’est ici qu’une jeep de la Police a bloqué l’entrée et ils ont commencé à tirer le gaz lacrymogène pour disperser les gens. C’est les policiers en poste au bureau de la Commune qui ont tiré le gaz lacrymogène. Il y avait une grande foule qui chantait pour Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. Le premier était dans sa jeep et le second en pied”, a témoigné le reporter d’ACTUALITE.CD.

 

Partager l'article