Plus de 150 familles victimes  de la catastrophe naturelle de 2014 à kalehe vivent toujours dans des conditions difficiles. Elles n’ont ni nourritures ni habits pas même des médicaments en cas de maladie.

Sur place, des maisonnettes  en paille dans lesquelles plus de  six personnes vivent sont visibles devant le bureau de l’administrateur du territoire de Kalehe  à Ihusi. Les conditions sanitaires dans ce camp de fortune sont déplorables.

Ces sinistrés renseignent que de fois ils passent des nuit sans manger ce qui occasionne de fois de cas de décès.  Selon une déplacée vivant dans ce camp suite au manque de nourriture, une femme venait de mourir après avoir mangé des maniocs crus.  Elle  indique que pour trouver de quoi manger ils sont obligé  d’aller cultiver pour d’autre personnes qui leurs donne  de la nourriture.

Elle demande aux personnes des bonnes volontés et aux organisations humanitaires  de leur venir en aide.

Pour sa part l’administrateur du territoire de Kalehe  Gérard Kitungana fait savoir que le plaidoyers continuent pour trouver un endroit où ces familles vont être installer.

Pour rappel c’est depuis 2014 qu’une pluie torrentielle avait ravagé des maisons, des champs et beaucoup des personnes avaient perdu la vie. Jusqu’à présent  les sinistré de cette pluies reste sans abri et ne savaient plus quoi faire.