L’Union Pour la Solidarité Fraternelle U.S.F en sigle s’engage à relancer ses activités conformément à ses statuts et cela au profit des habitants des milieux ruraux de la province du Sud-Kivu en vue d’apporter un soutien au développement

L’engagement a été pris par les membres de cette association sans but lucratif lors de l’activité de lancement officiel de ses activités et l’ouverture officielle de son bureau dans le groupement d’Irhambi-Katana en territoire de Kabare.

Selon le président de la commission chargée des enquêtes et évaluations à l’U.S.F Michel Fungulo, le développement tarde encore à se faire sentir sur toute l’étendue de la province malgré la multiplicité des associations d’où le besoin d’un nouveau souffle.

A l’occasion de cette activité, la coordination de l’U.S.F a présenté son plan d’action annuel qui a été salué par plus de soixante personnes qui ont participé.

Ce plan d’action comporte notamment les activités de sensibilisation et de formation, l’organisation des concours dans les écoles et ainsi que des enquêtes sociales en rapport avec les problèmes que traverse la communauté en vue de proposer des pistes de solution.

Tout en promettant leur accompagnement, plusieurs de ces participants demandent aux responsables de l’U.S.F de ne pas commencer puis baisser les bras comme plusieurs autres associations.

« … nous sommes fiers de l’U.S.F d’abord de part sa définition… il se fait que plusieurs invités ont été émerveillés par l’ouverture du bureau et le lancement des activités… nous avons suivi son plan annuel et toutes les activités projetées comme les sensibilisations, les formations, la protection de l’environnement, l’encadrement de la jeunesse et les droits humains… nous recommandons aux responsables de l’U.S.F de ne pas baisser le bras car nos milieux ruraux font face encore à un problème de développement… Autre chose, c’est cette conférence qui vient d’être organisée. Vraiment le thème a été bien choisi car les femmes ont besoin des formations pour leur autonomisation et la prise en charge de leurs familles. Que ces efforts ne s’arrêtent pas là… », se réjouit une femme qui a participé à l’activité.

En marge de cette activité, une conférence débat a été organisée par la commission chargée des affaires féminines de cette association. Cette conférence tenue à l’intention des femmes leaders portait sur l’élimination des inégalités de genre et l’autonomisation de la femme comme facteur de développement.

Plus de cinquante femmes leaders, des hommes, des jeunes et les autorités locales ont pris par à cette activité.

Notez que l’Union pour la Solidarité Fraternelle est une Association Sans But Lucratif enregistrée au ministère de la justice depuis 2004. Selon ses animateurs, les activités ont été suspendues et actuellement il y a intérêt à les redynamiser. Elle a son siège à Irhambi-Katana avec un champ d’action qui s’étend dans tous les milieux ruraux et la possibilité d’une extension dans les milieux urbains.

Partager l'article