La police en collaboration avec les Forces armées de la RDC ont mis la main sur un groupe de 12 personnes présumées auteurs de plusieurs actes d’insécurité dans le groupement de Luhihi en territoire de Kabare.

C’était au cours d’une opération conjointe organisée dans ce groupement la nuit du 09 au 10 mars dernier.

Selon un acteur de la société civile qui nous livre l’information, parmi les personnes arrêtées, deux femmes et un déserteur de l’armée qui se faisait passer pour un colonel avec cinq gardes de corps.

Notre source signale les personnes arrêtées sont tous fils du milieu parmi lesquels deux de Bugushu dans le groupement de Bushumba, deux de Bugorhe, quatre du groupement de Luhihi en territoire de Kabare et deux autres du territoire d’Idjui.

Ces personnes sont également accusées être à la base de l’insécurité dans plusieurs autres coins du territoire de Kabare.

L’information est confirmée par le commandant de la PNC district Lac Kivu le colonel Isaac Mongali. Ce dernier précise que ces présumés sont gardés au cachot de la police à Kavumo avant d’être transférés devant les instances judiciaires.

La société civile loue les efforts des services de sécurité dans la traque des bandits qui insécurisent la population et qu’ils soient transférés devant les instances judiciaires pour qu’ils répondent de leurs actes.