Politique

Kabare: controverses autour de la personne qui doit gérer le groupement de Bugobe

Plusieurs habitants du groupement de Bugobe en territoire de Kabare sont en sit-in depuis l’avant-midi de vendredi 13 septembre 2019 au bureau administratif de leur groupement. Objectif, dénoncer l’installation qu’ils jugent irrégulière d’un chef de groupement intérimaire de leur entité en remplacement de Mr Oscar Biringanine.

Selon les manifestants, le secrétaire de la chefferie de Kabare est venu pendant la nuit pour installer ce chef de groupement en remplacement de celui qui a été suspendu pourtant les deux ont trempé dans les mêmes fautes décriées par la population.

Ils regrettent de voir que la chefferie de Kabare a ignoré la décision de l’administrateur de ce territoire Thaddée Miderho qui proposait plutôt une autre personne acceptée par la population.

Les manifestants affirment qu’ils vont observer un sit-in indéterminé au bureau du groupement, fermer les portes d’entrée et paralyser toutes les activités jusqu’à ce que la solution soit définitivement trouvée.

« nous on attendait venir ici pour les cérémonies de remise et reprise après l’installation de Mr Mushagalusa Mugoyo. Malheureusement quand on est arrivé, on a été surpris de vois que Mr Ciriko est déjà installé. C’est ancien recenseur du groupement et il a travaillé avec le chef de groupement suspendu. Donc il est aussi coupable des griefs reprochés à son chef. Ces gens nous font souffrir depuis plus de 20 ans et nous sommes fatigués. Si vous lisez bien notre mémorandum, le Mr qui est aujourd’hui installé comme intérimaire est aussi cité. Et puis il a été installé la nuit. Ceci prouve que c’est de la fraude. Nous on est ici. Nous observons un sit-in indéterminé jusqu’à ce que notre voix soit entendue. Nous en avons marre. Le Mwami doit aussi se prononcer », déclare l’un des manifestants, Bingane Bukengu Jean Pierre.

Contacté, le secrétaire de la chefferie de Kabare Eric Babunga rejette le fait qu’il serait venu nuitamment installer le nouveau chef de groupement.

Il précise que la chefferie a pris acte de la suspension de l’ancien chef de groupement Orcar Biringanine par l’Administrateur de Territoire mais désapprouve le fait qu’il ait nommé un intérimaire sans consulter la chefferie tel que le veut la loi.

Le secrétaire exécutif de la chefferie de Kabare affirme avoir saisi le ministre provincial de l’Intérieur qui devra départager sur l’institution qui a la compétence de se prononcer en cette matière entre la chefferie ou de l’administrateur du territoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer