Actualités

Kabare: 2 enfants meurent après avoir consommé la viande d’un oiseau à Katana

Deux enfants d’une même famille dont une fille et un garçon sont décédés dans la soirée de mercredi 12 juin 2019 après avoir consommé la viande d’un oiseau qu’ils auraient abattue dans la localité de Kadjucu, groupement d’Irhambi Katana en territoire de Kabare.

Selon un acteur de la société civile locale et préfet des études à l’Institut Bora de Kadjucu Enock Naceya, il s’agit de huit enfants qui ont consommé la viande de cet oiseau épervier depuis lundi 10 juin dernier.

Il précise que seulement quelques heures après, tous ces enfants ont commencé à présenter des signes d’affaiblissement ainsi que des vomissements.

Enock Naceya précise que ces enfants ont d’abord été pris en charge dans leurs familles car les parents ont pensé à une intoxication puis ils ont été transférés au dispensaire de Kadjucu ou deux ont rendu l’âme.

Ces informations sont confirmées par l’Infirmier Titulaire du centre de santé de Kadjucu Mr Bonane.

Il précise que le troisième enfant admis dans sa structure sanitaire et dont l’état de santé s’est détérioré a été transféré à l’Hôpital Général de la Fomulac-Katana dans la même soirée de mercredi 12 juin pour une meilleure prise en charge.

Il conseille aux habitants de ne pas consommer les viandes des animaux rencontrés morts dans la brousse.

« quand nous avons reçu le premier cas nous l’avons examiné et avons pensé plutôt que ce serait simplement une intoxication. Nous avons remarqué la diarrhée, des asthénies, la fatigue et une désidratation sévère. Les patients n’avaient de fièvre. Il faut toutefois dire qu’il y a eu négligence de la part des parents qui ont amené leurs enfants avec un grand retard. Tout ce que nous pouvons dire c’est que les habitants ne doivent pas consommer les viandes des oiseaux ou même des poules qui sont mortes d’elles-mêmes sans connaître les raisons. Il faut aussi bien observer les règles d’hygiène », conseille Mr Bonane.

Pour l’instant, les autres enfants qui ont consommé de cette viande sont en train d’être pris en charge certains par les herboristes de la place et d’autres par certaines structures sanitaires.

Les deux enfants décédés ont été enterrés enfin d’après-midi de jeudi 13 juin 2019 toujours à Kadjucu dans le territoire de Kabare.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer