Securité

Idjwi:Deux présumés auteurs du meurtre du chef de village de Nyakibamba déjà aux arrêts

Le chef intérimaire de la chefferie de Ntambuka en territoire d’Idjwi Ildefonse Maluga appelle la population de sa juridiction à redoubler de vigilance et renforcer la collaboration avec les services de sécurité en vue de mettre hors d’état de nuire toutes les personnes qui sont à la base de l’insécurité dans cette partie du Sud-Kivu.

Il l’a dit au cours d’une interview exclusive avec un reporter de radio Maendeleo sur place à Idjwi Sud.

Selon Ildefonse Maluga, depuis l’assassinat dans la nuit du 10 au 11 mai dernier du chef de village Nyakibamba et deux autres personnes par des bandits armés non autrement identifiés, la population vit dans la peur et le stress.

Le chef ad intérim de la chefferie de Ntambuka rassure que les enquêtes sont en cours en vue de mettre la main sur les auteurs de ces actes.

Il annonce que deux personnes sont déjà aux arrêts pour des raisons d’enquêtes.

Ildefonse Maluga appelle la population au calme car les services habilités sont à l’œuvre en vue de démanteler ce réseau criminel qui insécurise cette partie du territoire d’Idjwi à l’approche des élections.

« … actuellement c’est toujours une tension de stress au sein de la population… les militaires sont en train de faire le travail et des gens ont été arrêtés… comme le gouvernement provincial nous soutient, nous croyons que ç va aller. Je dis au numéro 1 de la province de vraiment nous tenir main forte parce que chaque fois quand il y a élections ou publication du calendrier électoral, depuis 2011 jusqu’à nos jours, il y a toujours des tensions des politiciens… alors, nous avons peur, nous pensons que ça peut encore être ça. Nous demandons à la population de commencer à dénoncer, de ne pas avoir peur car nos ennemis se trouvent parmi et nous devons les retrouver tous », explique le chef intérimaire de la chefferie de Ntabuka à Idjwi-Sud.

Ildefonse Maluga rappelle que les autorités de la chefferie et celles des services de sécurité ne peuvent assurer la sécurité des habitants que si ces derniers collaborent car la plupart des bandits se cachent dans la communauté.

Articles similaires

Un commentaire

  1. L’ insecurité à idjwi est une affaire de nous tous. Il faut une forte sensibilosation de la population pour dennoncer les malfrats auprés des services specialisés.Il faidra organiser une autodefense local afin de collaborer avec les autorités locales et les services specialisés.

Laisser un commentaire

Fermer