• INTRODUCTION

 

Radio Maendeleo a résolu de lancer les activités des radio-clubs dans la zone arrosée par ses antennes en avril 1994. Cette activité avait été jugée utile dès le retour de son directeur de l’époque monsieur Paulin BAPOLISI Bahuga, de son voyage d’échange à Bunia en mars 1994. Cette expérience et voyage d’étude va apporter du grain à la ferme volonté de la nouvelle et première radio rurale et associative du Sud –Kivu de sortir la population du clivage et pourquoi pas améliorer ses conditions de vie et asseoir l’action.

Une commission de réflexion composée de deux administrateurs à savoir Hilaire RUDAHABA et du directeur de la radio avait été mise sur pied par le Conseil d’administration  présidée par Remi MITIMA Mpanano.  Au cours de la séance de travail du 16 avril 1994, la commission définira les stratégies d’implantation des radio-clubs au Sud-Kivu. Le séminaire-atelier organisé du 11 au 14 juillet 1994 à l’intention des communicateurs-délégués des ONGDS membres sur le thème « Les organisations non-gouvernementales de développement et la communication radiophonique » avait fait ressentir plus qu’avant la nécessité de lancer les radio-clubs dans les structures de base appuyées par les ONGD.

 

Nous référant au rapport du premier séminaire-atelier organisé à l’intention des responsables des radio-clubs en septembre 1995, nous dirons que « la première phase consiste en l’étape d’information et de conscientisation en vue de créer la synergie et l’émergence des clubs d’écoute autrement dits radio-clubs. C’était dans le souci de vouloir répondre aux préoccupations déjà exprimées depuis les premières assemblées générales de la radio que les enquêtes sur la prédisposition de la population à mordre à l’idée de l’émergence des radio-clubs démarrèrent. Compte tenu de son bien-fondé et de ses bienfaits, les idées d’implantation d’un radio-club vraiment opérationnel mûriront et chemineront d’octobre 1994 jusqu’en ce jour. Ainsi ces clubs d’écoute s’érigent en espace d’écoute, de partage et de production dans la finalité de mener des actions susceptibles d’améliorer le bien-être de la population bénéficiaire et d’aider à désenclaver les milieux sur le plan de l’information.

 

  • OPERATIONNALISATION DES ACTIVITES

 

La phase de prospection et d’identification des organisations à la base ont permis à la radio de découvrir l’enthousiasme et la ferme volonté des communautés rurales à se doter d’un outil de travail qui lui permettra de libérer leur parole et de devenir ainsi de véritables groupes d’écoute et d’action de développement.

 

  • LA PROSPECTION

Cette prospection avait pour objectifs :

  1. de repérer et visiter les anciens radio-clubs là où ils ont existé en passant par le canal des ONGD qui les encadraient.
  2. de reconnaître l’organisation paysanne des milieux du Sud-Kivu sur base de renseignements fournis par les leaders et autres responsables des associations, des initiatives locales de développement et des ONGD tout en indiquant les groupes disposés à s’organiser en radio-clubs.

L’enquête préliminaire des étudiants de l’ISDR/BUKAVU a porté essentiellement sur six axes à savoir :

Axe Walungu : Kamisimbi, Walungu, Burhale, Mulamba, Mugogo,….

Axe Kavumu : Murhesa, Kavumu, Katana…

Axe Idjwi      :  Idjwi-Sud, Idjwi-Nord.

Axe Bunyakiri : Bitale, Kando, Chambucha.

Axe Sud   : Nyantende, Nyangezi, Kamanyola, Luvungi, Lubarika…

Axe Uvira     : Kiliba, Mboko, Baraka…

 

  1. d’activer les communicateurs d’ONGD formés pour concrétiser l’implantation des radio-clubs par des séances de sensibilisation sur le terrain et avoir l’appui des dirigeants locaux
  2. de mettre à profit les communautés chrétiennes de base dans les paroisses, les mutuelles des jeunes et les écoles secondaires les centres d’alphabétisation, les foyers sociaux, les associations des artisans, les groupements … afin qu’ils puissent appuyer l’action des radio-clubs en y intéressant leurs membres.

 

Pour atteindre ces objectifs, Radio Maendeleo a opté pour des stratégies d’action directe

1° en médiatisant abondamment l’information sur les radio-clubs et leur fonctionnement

2°en organisant des ateliers de concertation avec les ONGD intéressées par la mise en route des radio-clubs ;

3° en localisant les structures de base déjà opérationnelles suivant le schéma des radio-clubs ;

4° en visitant les organisations de base et mener une enquête sur le terrain en vue d’affiner les modalités d’encadrement des radio-clubs ;

5° en organisant des émissions participatives en milieu rural et diffusant sur antennes des spots, des flashes, et des microprogrammes sur les radio-clubs ;

6° identifiant, avec l’aide des ONGD, des personnes charismatiques acceptées et intégrées dans le milieu, capables de gérer des radio-clubs.

7° en formant les animateurs en vue de les rendre plus performants dans leurs travaux. Cette formation  devrait être organisée par Radio Maendeleo en collaboration avec les ONGD.

8° en en envoyant aux organisations de la documentation concernant les radio-clubs tel le Vade mecum, des fichiers, un questionnaire…

On retiendra qu’il ne s’agit pas pour Radio Maendeleo de créer les radio-clubs mais plutôt d’appuyer et d’intéresser les groupes disposés à s’organiser comme tel afin qu’ils puissent se structurer et fonctionner comme de véritables outils de développement au bénéfice de nos masses rurales.

Bref, Radio Maendeleo  reconnaît et accompagne les radio-clubs, propose ou reçoit des thèmes de réflexion à diffuser, recueille et capitalise les réactions des radio-clubs et leur envoie une documentation minimum. De leur côté, les radio-clubs se déploient à récolter des éléments sonores et les font parvenir à la station-mère pour montage et diffusion.

 

  • PLAN D’ACTION.

Afin d’opérationnaliser les activités des radio-clubs depuis dix ans, Radio Maendeleo a mis sur pied un plan d’action en trois principaux points à savoir l’identification des organisations de base(OB), la reconnaissance des leaders dans les OB et la détermination des axes opérationnels.

 

-Identification des O.B. (Organisations de Base)

Dans ses débuts et essentiellement en 1994, Radio Maendeleo, avec le concours des ONGD membres, a procédé à un recensement des organisations à la base ou groupements plus dynamiques et engagés dans le développement à raison de deux O.B. par organisation d’appui. Les O.B ont servi d’échantillon de radio-club à titre expérimental.

L’identification s’est effectuée tant en milieu rural qu’urbain et dix ans après il s’est avéré que l’activité des radio-clubs était aussi intense dans les deux milieux.

 

-Reconnaissance des leaders dans chaque organisation à la base

Cette reconnaissance a permis dans un premier temps à la radio d’avoir des responsables même provisoires pour le fonctionnement des radio-clubs en attendant l’élection des responsables définitifs. Si, dans un premier temps, la radio s’était dirigée vers des leaders intellectuels, des abbés, des pasteurs, des directeurs d’école et autres responsables des associations du milieu afin d’identifier les radio-clubs potentiels, le souhait était de voir, dans le futur, les radio-clubs fonctionner sous la conduite des villageois ou autres membres de groupes qui ont bien sûr un certain niveau scolaire. Ce qui est pleinement opérationnel actuel.

 

-Détermination des axes opérationnels

 

Afin de faciliter la tâche de suivi et de supervision sur le terrain, les radio-clubs expérimentaux ont été classés par axes directionnels, après avoir reçu les avis et considérations de l’ONGD d’appui. La radio comptait démarrer avec une vingtaine de radio-clubs auquel on ajouterait d’autres petit à petit dans la mesure du possible selon que l’expérience serait concluante.

En bref, les premiers radio-clubs partenaires de Radio Maendeleo furent des groupements de base des ONGD membres et au fil de temps, de nombreux groupes indépendants ressentant le besoin de se faire accompagner se sont constitués en radio-clubs et ont solliciter une visite d’un animateur de la radio. Le coup d’envoi venait ainsi d’être donné et le radio-club est maintenant une réalité au Sud-Kivu.

 

2.2. CRITERES DE RETENTION.

Radio Maendeleo reçoit régulièrement des lettres de demande d’accompagnement de nouveaux radio-clubs situés dans les zones arrosées par ses antennes mais elle ne leur réserve pas toujours une suite favorable. Une association ne peut être retenue comme radio-club que dans la mesure où elle remplit un certain nombre de critères. Quels sont ces critères :

-L’association doit être bien organisée et caractérisée par la tenue régulière des réunions, une bonne structuration, des habitudes à se mettre en question, la capacité de s’auto-gérer, la capitalisation d’un certain nombre d’expérience.

-Elle doit être bien implantée et acceptée dans le milieu ou elle opère.

-Elle doit manifester clairement un besoin de communiquer avec d’autres. Par exemple, elle participe aux émissions de la radio, propose des thèmes, invite la radio à visiter ses réalisations concrète sur le terrain etc…

-Elle doit être capable de se prendre en charge.

 

3.ORGANISATION DES RADIO-CLUBS.

Les dix ans d’expérience ont permis à la radio de doter les radio-clubs d’une structure organisationnelle solide grâce aux diverses visites organisées sur le terrain par le secteurs des radio-clubs, et les différents séminaire-ateliers organisés à l’intention des animateurs. Six critères essentiels déterminent la viabilité de nos radio-clubs : avoir un animateur dynamique, une identité, une structure organisationnelle, un règlement d’ordre intérieur, des domaines d’exploitation, bien définis et une certaine littérature en rapport avec le radio-club.

 

  1. OPPORTUNITÉS ET ATOUTS D’UNE APPROCHE DE RÉSEAUTAGE DES RADIO-CLUBS PARTENAIRES DE RADIO MAENDELEO PAR AXE GÉOGRAPHIQUE.

 

Selon une étude publiée en avril 2004 par l’Institut Panos Paris sur la situation des médias de la RDC, près de 80% de la population congolaise habite les campagnes et près de 20% seulement habite les villes.  Cette population est constituée de plus de 50% de femmes et 60% de jeunes.   Ces indicateurs devraient stimuler les médias congolais à chercher à connaître leur public et à mettre en place des mécanismes pour mieux le découvrir et surtout l’impliquer dans leurs programmes.

 

Une station de radio par exemple devrait s’identifier par apport aux besoins de ses auditeurs pour provoquer des changements positifs dans la mentalité de ces derniers.  Mais comment cela pourra-t-il être possible si l’auditeur ne fait que subir le programme de la radio sans y apporter sa contribution ?

La démarche ici devrait être pour la station ainsi que pour l’auditeur, de chercher comment ce dernier puisse s’approprier la radio et la considérer comme un outil de communication mis à sa disposition pour son épanouissement personnel et pour l’épanouissement de sa communauté.  La radio devra normalement mener régulièrement une étude d’auditoire pour se rendre compte de son positionnement vis à vis des préoccupations des ses auditeurs et de sa mission, et de cette façon, chercher à créer une interaction entre elle et les membres de la communauté qu’elle est appelée à servir.

 

Pour créer cette interaction, Radio Maendeleo à l’instar de bien d’autres radios communautaires africaines, a développé  avec et au profit de ses nombreux auditeurs et auditrices, l’approche « Radio-club »ou « Club d’écoute ».

Radio Maendeleo est comptée aujourd’hui parmi les radios communautaires de l’Afrique ayant une bonne expérience dans l’accompagnement de la population à travers les radio-clubs.  Pour Radio Maendeleo et pour ses radio-clubs partenaires, cette position doit attirer l’attention de l’une et de l’autre partie afin d’intérioriser le rôle que la radio et les radio-clubs sont appelés à jouer dans la mobilisation de masse pour un développement et une paix durables au sein de la communauté.  Point n’est besoin de rappeler que la RDC  traverse une période très décisive de son histoire, celle du processus électoral après plusieurs années de dictature suivies de guerres qui ont plongé la population dans une situation de misère indescriptible et de violation des droits humains à grande échelle.

 

En organisant cet atelier, Radio Maendeleo témoigne de son souci de voir les radio-clubs se mobiliser de manière la plus visible et efficace possible pour encadrer la population afin que le processus électoral trouve une issue  favorable pour un état de droits en RDC.

Cependant, la question reste celle de savoir comment est-ce que les radio-clubs pourront-ils procéder pour se renforcer mutuellement et créer une synergie entre-eux  pour un aboutissement heureux du processus électoral en RDC ?

Il est vrai que certains radio-clubs sont déjà visiblement engagés sur le terrain, d’autres traînent encore les pâtes et sont en train de se rechercher pour donner le meilleur d’eux –mêmes.  Quant à Radio Maendeleo, il y a lieu de se demander comment procède-t-elle ou comment procèdera-t-elle  pour répondre correctement à sa mission d’accompagner la centaine des radio-clubs présents et naissants dans la provinces du Sud-Kivu et qui lui font confiance?  Ne risquera-t-elle pas de les décourager de suite d’un débordement de la charge horaire de son personnel réduit ?  Ne risquera-t-elle pas, de suite à ce qui précède, de perdre aussi la confiance des autres radios de la sous région qui voudraient bien  s’accorder à elle pour s’inspirer de son expérience en matière d’accompagnement des radio-clubs?

 

Face à toutes ces interrogations et vis à vis de l’évolution du processus de la transition en RDC ainsi qu’au regard du rôle que la radio en particulier et tous les autres médias en général, sont appelés à jouer pour un aboutissement heureux de ce processus, nous pensons qu’il y a de quoi s’arrêter et réfléchir sur une nouvelle dynamique qui permet aux radio-clubs de consolider  leurs actions sur le terrain  en se soutenant mutuellement  et en développant des programmes communs susceptibles de contribuer aux rapprochements des communautés dans leur lutte pour un état de droit, de paix et de développement durable.

 

Nous voudrions, dans le cadre de cette réflexion, proposer l’approche de réseautage des radio-clubs par axe géographique comme l’une des stratégies qui peuvent d’une manière ou d’une autre répondre aux préoccupations et questionnements relevés ci-haut.  Rappelons-le, Radio Maendeleo, accompagne aujourd’hui dans la province du Sud-Kivu plus de 80 radio-clubs sous la supervision d’un seul journaliste-superviseur avec des moyens très limités.  Dans les échanges avec vous, les participants, nous allons essayer de dégager les opportunités, les atouts, les forces et les faiblesses que cette approche pourra-t-elle rencontrer   vis à vis des réalités de nos milieux respectifs. Nous allons en suite réfléchir sur les mécanismes de fonctionnement  dans la mesures du possible, du programmes d’activités de différentes coordinations des radio-clubs par axe géographiques selon que vous souhaiterez les créer.