Securité

FIZI: un calme précaire règne à Minembwe depuis la matinée de jeudi 27 juin

Le calme est revenu dans les hauts plateaux des Minembwe et dans les villages environnant le centre de Minembwe dans le territoire de Fizi après une journée tendue entre groupes armés en date de mercredi 26 juin 2019.

Selon l’administrateur assistant du territoire de Fizi Jean De Dieu Mabiswa Selemani, ce calme précaire est observé après le dialogue initié qu’une association locale de l’Eglise Catholique entre les belligérants afin qu’ils cessent les hostilités.

Il précise qu’aucun tir n’a été entendu depuis la matinée de ce jeudi 27 juin 2019. L’administrateur assistant du territoire de Fizi précise que grâce à ce dialogue, les miliciens mai mai se sont retirés de Minembwe centre et les éléments Ngumino gardent toujours leurs positions initiales.

Mabiswa Selemani précise que, selon les informations à sa disposition, certains habitants ont fui leurs habitations en direction d’Ilundu qui est un village situé aux alentours de Minembwe centre mais le bilan des affrontements n’est pas encore connu.

Un notable de la place, Moise Nyarugabo appelle les groupes armés à déposer les arme

Pendant ce temps, c’est l’ancien sénateur et actuel député national élu de Fizi Moise Nyarugabo qui appelle tous les groupes armés à déposer les armes car lorsqu’il y a la guerre, aucune communauté n’est épargnée.

Il appelle par ailleurs le gouvernement à prendre en mains ses responsabilités car c’est à lui qu’incombe l’obligation d’imposer la paix sur l’ensemble de la République. Moise Nyarugabo pense que si la paix est assurée les communautés peuvent vivre ensemble dans la paix.

« mon point de vue a toujours été de demander aux groupes armés congolais d’arrêter leurs démarches parce que ceux qui en souffrent ce sont les populations congolaises. Même si ce sont des groupes armés locaux à caractère communautaire, ils peuvent s’attaquer à une communauté mais toutes les communautés vont en souffrir parce que les communautés vivent dans le même espace… au point ouu nous en sommes, le travail doit être fait par le gouvernement. Lorsqu’un groupe armé attaque de villages et les incendie ; vous êtes sans ignorer que dans les récents affrontements il y a eu sept ou huit villages incendiés autour de Minembwe centre ; c’est pas une question des populations pour se défendre. C’est le travail du gouvernement qui doit imposer la paix et ce n’est qu’après que les populations peuvent dialoguer et discuter comment vivre ensemble. Mais pendant que les balles crépitent, il est difficile pour les populations de se parler », estime Moise Nyarugabo.

Signalons que le député national Moise Nyarugabo séjourne à Uvbira ouu il participe au Forum sur la Paix organisé par un consortium d’organisations sous le leadership d’Alert International afin de voir comment ramener la paix dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira, Fizi et Itombwe dans le territoire de Mwenga.

Au troisième jour de ce Forum, les représentants des communautés ont été invitées à revisiter leurs cahiers des charges afin de réduire les revendications et proposer quelques concessions avant la signature des actes d’engagement qui pourraient intervenir ce vendredi 28 juin 2019 lors de la clôture dudit forum.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer