La presqu’ile d’Ubwari considérée comme le maquis de Yakutumba qui combat l’armée  dans le territoire de Fizi est sous contrôle des FARDC depuis la nuit de mardi 30 Janvier.

La confirmation est du porte-parole de la 33ème région militaire, le capitaine Dieudonné KASEREKA ce mercredi 31 Janvier à Radio Maendeleo.

« La journée de ce même mercredi étaient consacré à l’opération de ratissage ajoute notre source qui renseigne également que plusieurs mai mai et leurs leaders ont fuis vers l’étranger probablement au Burundi et en Tanzanie »

Dans ce même chapitre, d’autres sources indiquent que le commandant de la force marine du général auto-proclamé William AMURI dit Yakutumba Ekanda DRAGILA et une trentaine des mai mai qui étaient dans sa suite se sont rendus lundi soir aux forces de sécurité burundaise dans la région de Rumonge.

L’information est confirmée par le Chef de localité de Rubana Hamadi MURISHO KANAMAZE qui a même révélé la nouvelle au commandant de le force navale des FARDC, le capitaine de frégate Justin LIWANGA cité par notre source sur place à Ubwari.

La plupart de ces mai mai blessés suite aux échanges des tirs avec les FARDC  auraient traversé le lac Tanganyika pour aller se faire soigner de l’autre côté de la frontière.

Au sud de Fizi non loin de la limite avec le territoire de Mwenga, c’est un groupe de mai mai qui a attaqué une position des FARDC positionné à Mikenge faisant ainsi trois militaires FARDC blessés.

Le commandant FARDC basé dans la région que nous avons contactée à ce sujet confirme les faits qualifiant cet acte de sabotage pour ces miliciens qui ont immédiatement pris la fuite après leur forfait.