L’Inspecteur Principal Provincial de l’enseignement dans la province éducationnelle Sud-Kivu I Bernard Tembo demande aux parents d’élèves finalistes  du secondaire de ne pas payer les frais d’achat des cartes mémoires qui servent de stockage de photos passeports des élèves finalistes.

Ces cartes mémoires doivent être plutôt payées par chaque chef d’établissement et devraient être soutirés dans les frais de fonctionnement qu’ils reçoivent chaque mois.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo lundi 7 janvier 2019, l’inspecteur principal provincial Bernard Tembo précise que ces photos passeports numérisées  des élèves finalistes seront envoyées à l’inspection générale de l’enseignement à Kinshasa dans des cartes mémoires.

Il explique que toutes les photos des élèves finalistes de chaque option seront stockées dans une seule carte mémoire mais déplore le fait que pour acquérir une carte mémoire, des chefs d’établissements sont en train d’exiger à chaque élève finaliste de payer une carte mémoire.

« … l’inspection de l’enseignement a besoin des photos numérisées et pour cela il faut une carte mémoire par établissement/option… cette carte mémoire doit être payée par les chefs d’établissement. Ce n’est pas l’élève qui doit acheter la carte mémoire. L’élève paie les photos passeports mais le chef d’établissement met à sa disposition la carte mémoire. Nous allons tenir à l’œil ces écoles qui feront le contraire parce que nous devons absolument lutter contre les anti-valeurs… », prévient Bernard Tembo.

L’Inspecteur principal provincial de l’enseignement primaire dans la province éducationnelle Sud-Kivu 1 met en garde les préfets des écoles secondaires qui exigent aux parents  de payer les frais de la carte mémoire.

Il appelle les parents et les élèves à ne pas hésiter de dénoncer auprès de l’inspection tout chef d’établissement qui exige les frais d’achat des cartes mémoires pour stockage des photos des élèves finalistes.

Précisons que certains habitants de Bukavu qui ont contacté la Rédaction de Radio Maendeleo indiquent que certains responsables des écoles demandent aux parents de payer entre 6 mille et 8 mille francs congolais par élève pour acheter ces cartes mémoire.