Sport

Coupe du Congo: encore un représentant du Sud-Kivu mal servi par le gouvernement provincial

Initialement prévue le 25 mai 2019, le début de la phase finale de la coupe du Congo de Football est reporté à une date ultérieure.

A travers un communiqué publié jeudi 23 mai, la Fédération Congolaise de Football FECOFA informe l’opinion sportive que ce tournoi est reporté à une date ultérieure pour des raisons d’ordre organisationnel.

La date du début des hostilités ainsi que celle du tirage au sort seront communiquées en temps opportun ajoute ce communiqué.

Ainsi donc, l’OC Bukavu Dawa devra encore prolonger son séjour dans la capitale en attendant de prendre part à cette compétition comme représentant du Sud-Kivu.

Néanmoins, le niveau de prise en charge de ce club par le gouvernement provincial est décrié par certains sportifs.  D’après nos sources, sur un état des besoins de 33 000 dollars déposé au gouvernorat de province, seule la cagnotte de 3000 dollars a été libérée mercredi 22 Mai dernier.

Ce montant, si l’on considère le seul prix du billet aller simple de Goma à Kinshasa, est incapable de rembourser la dette contractée par le comité de Bukavu Dawa pour faire voyager la première délégation constituée de 26 personnes.

Outre cette dépense, il faudra assurer le séjour Bukavu Dawa à Kinshasa, les déplacements internes dans la capitale, la motivation des joueurs, le logement et autres dépenses dans la capitale.

En plus des éléments épinglés précédemment, après la compétition il faudra encore assurer le retour de l’équipe à Bukavu.

Les observateurs estiment que le gouvernement provincial devrait prendre en charge ce représentant de la province à la coupe du Congo comme les autres exécutifs provinciaux le font pour leurs clubs.

Il sied de rappeler que la saison passée, le représentant du Sud-Kivu, encore une fois Bukavu Dawa, à la phase finale de la coupe du Congo était le seul club à n’avoir pas bénéficié du soutien du gouvernement provincial.

Certes, les équipes sont des associations qui vivent de la cotisation de leurs membres mais, dans la pratique, elles bénéficient du soutien des autorités quand elles participent à des compétitions nationales comme représentants de leurs provinces respectives.

C’est le cas au niveau national avec les clubs qui prennent part aux compétitions africaines de la CAF. Ces équipes comme Mazembe, V.CLUB et DCMP. Bien qu’ayant assez de moyens, elles reçoivent des enveloppes pour se déplacer en dehors des frontières de la RDC afin de prester face à des clubs étrangers.

Cette réalité est aussi valable pour les équipes des provinces qui prennent part aux compétitions nationales comme la coupe du Congo et la Ligue Nationale de Football.

D’aucuns estiment que le gouvernement provincial devrait toucher à la poche pour aider ce représentant de la province engagé en phase finale de la coupe du Congo.

Non seulement parce qu’au départ c’est un devoir moral de la part de l’autorité provinciale de promouvoir le sport mais aussi parce que les équipes dépensent beaucoup d’argent car évoluant à Goma depuis plusieurs suite à la fermeture du Stade de Kadutu.

Avec le report de la date du début de la compétition, la tâche devient encore plus compliquée pour les corbeaux du Sud-Kivu obligés de prolonger le séjour dans la capitale avec ce que cela comporte comme conséquences sur le plan financier.

Le gouvernement provincial devrait de nouveau toucher dans la poche pour appuyer son représentant et ainsi éviter la honte aux corbeaux de Bukavu.

Contacté, une  source proche du gouvernorat indique que la province fait face à un problème des finances et aujourd’hui les nouvelles autorités s’attèlent à couvrir plusieurs charges.

Cette source précise qu’il est compliqué de libérer une grosse cagnotte quand les agents réclament les arriérés et au moment où le Sud-Kivu connait plusieurs problèmes notamment le délabrement des routes, les catastrophes, l’insécurité, l’eau et l’électricité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer