Politique

Corruption au Sud-Kivu: la société civile remet les informations à justice

Le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu a remis ce vendredi 12 avril 2019 au procureur Général près la Cour d’Appel de Bukavu les premières informations relatives à la corruption.

Selon son président Me Patient Bashombe, ces informations concernent la corruption dans les institutions publiques en province ainsi que des allégations sur la corruption des déplorés lors de l’élection des sénateurs ainsi que du Gouverneur et du Vice-Gouverneur.

Il précise la lutte continue en vue d’une bonne gouvernance qui tient compte des besoins de la population ainsi que du partage des richesses de manière équitable entre les citoyens sur l’ensemble de la République.

Me Patient Bashombe pense que les informations recueillies par le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu pourront aider la justice dans des enquêtes ouvertes et sanctionner tous ceux qui seront reconnus coupables.

« nous nous sommes très engagés pour lutter contre la corruption et nous pensons que la corruption devrait être bannie comme nous sommes en train de lutter contre le virus Ebola. Toute la communauté doit s’engager et non seulement quelques individus car cela nous concerne tous. Nous avons fait notre travail et il appartient au Procureur de juger de la pertinence de ces informations et savoir ce qu’il peut en faire. Nous savons qu’une information peut compléter l’autre, elle peut être recoupée de manière à charger ou décharger tel ou tel autre individu quel que soit son rang. Pour l’instant, l’essentiel c’est qu’il y a des informations qui peuvent aider la justice à bien faire son travail », estime-t-il.

Le président du bureau de coordination de la société civile fait savoir que la population peut continuer à déposer des informations dans la boite à suggestion anticorruption qui se trouve dans le local de cette structure citoyenne situé sur avenue Kibombo dans la commune d’Ibanda.

Pour sa part le Procureur Général Caïphe Useni Sefu salue ce geste de la société civile dans le cadre de la lutte contre la corruption.

Il rassure qu’il est disposé à travailler en collaboration avec cette structure citoyenne dans la lutte contre ce fléau en province.

Les autres membres du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu ainsi que les présidents des noyaux de la société dans la province ont fait partie de la délégation qui est allée rencontrer le Procureur Général.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer